Pour éviter les files d'attente, il faut servir les derniers en premier !

Article mis à jour le 

Pour réduire les files d'attente, les chercheurs conseillent de servir les derniers en premier...
Pour réduire les files d'attente, les chercheurs conseillent de servir les derniers en premier...

Des chercheurs danois ont cherché à résoudre le problème des longues files d'attente. Et au terme de leur étude, il apparaît que le principe du "premier arrivé, premier servi" n’est pas toujours vrai. N’en déplaise aux idées reçues.

Pour appuyer leurs arguments, ces universitaires du Danemark du sud expliquent que les clients arrivent plus tôt parce qu’ils savent que le premier arrivé sera servi en premier. Il en résulte la formation de longues files d'attente. C'est le cas à l'embarquement d'un avion : même si tous les passagers ont leur siège de réservé, une queue se forme toujours. Mais en pensant éviter une attente trop longue, les nouveaux arrivants viennent en réalité agrandir la file. C’est ainsi que contrairement à ce que beaucoup s’imaginent, arriver plus tôt revient à attendre plus longtemps.

 

Une solution inattendue

Pour remédier à ce problème, plusieurs calculs ainsi que des tests grandeur nature ont été réalisés. La conclusion est sans appel : afin de réduire l'attente et d'accélérer le flux, il faut que le premier servi soit le dernier arrivé ! En suivant ce principe, les personnes arriveront à un rythme plus lent et de façon continue. De ce fait, aucun goulot d'étranglement ne peut se former et l'attente est moins longue.

Malgré tout, l'ancien système garde un avantage et demeure le plus équitable. Les personnes interrogées préfèrent en effet que le premier arrivé soit le premier servi. Et ce, même si le délai d'attente se prolonge.

 

Sources : tempsreel.nouvelobs, slate