Vers l'interdiction du diesel d'ici 2025 en France ?

Article mis à jour le 

Vers une interdiction du diesel dans les décennies futures ?
Vers une interdiction du diesel dans les décennies futures ?

La candidate aux régionales en Île-de-France et secrétaire nationale d'EELV, Emmanuelle Cosse, veut en finir avec le "poison du diesel". Pour son premier meeting de campagne, elle réclame l'interdiction du gasoil dans l'ensemble de l'Hexagone, d'ici une dizaine d'années.

Rebondissant sur le scandale de Volkswagen sur les tests anti-pollution, Émmanuelle Cosse a demandé à François Hollande et à Ségolène Royal de prendre les mesures nécessaires. Dans un premier temps, celle-ci réclame la fin des subventions au diesel pour les cinq ans à venir, puis l'interdiction pure et simple de ce carburant d'ici 2025 dans l'ensemble du pays. Elle estime par ailleurs qu'il faut arrêter de mentir aux Français, soulignant que les voitures diesel ne sont ni propres ni écologiques.

 

Sur le plan fiscal

Avant la présentation de la loi de finances 2016, Emmanuelle Cosse a plaidé pour l'abolition de la niche fiscale pour le diesel. Cette mesure permettrait de gagner plus de 7 milliards d'euros afin de permettre aux ménages d'acheter des voitures plus écologiques.

 

Jean-Vincent Placé veut suivre une autre voie

Pour le sénateur écologiste, la solution n'est pas l'interdiction, mais la persuasion avec une aide à la reconversion à la clé. Les tests antipollution truqués de Volkswagen ont eu le mérite de faire comprendre aux Français la dangerosité du diesel. En raison des enjeux sur la santé, il a proposé de mettre en place une taxe et un capital d'urgence pour favoriser la reconversion. Par ailleurs, Placé suggère le renforcement du covoiturage et des transports en commun.

 

Sources : 20minutes, huffingtonpost