Quelle plateforme de musique en ligne choisir pour la soirée du nouvel An (danse, playlist, dj) ?

Article mis à jour le 

Le réveillon de la Saint-Sylvestre, où tout le monde s’amuse, mange, boit et danse, est une des rares occasions de faire la fête, et, s'il ne devait y en avoir qu’une, c’est LA fête de l’année. C’est pourquoi tout le monde doit avoir sous la main de quoi écouter un peu de musique, pour chanter, se souvenir des années passées, et pour se trémousser en attendant de compter les 12 coups de minuit. Les plates-formes de musique en ligne, outre qu’elles permettent d’avoir accès instantanément à des millions de titres de chansons de toutes les époques, de tous les styles et du monde entier, sont aussi idéales pour animer une soirée, car créer une playlist, l’enregistrer et laisser la musique tourner devient un jeu d'enfant. Vous pouvez servir le champagne sans avoir à vous occuper de la musique. 

Voici une petite sélection des sites et leurs modes d’utilisation.

Spotify

Réservé aux abonnés, cette plateforme fonctionne sur le principe de premium : vous avez le choix entre une utilisation limitée aux fonctions de base – création et enregistrement d’une playlist, gratuite, et une utilisation plus évoluée, donnant accès à d’autres fonctions et à une plus grande base de données, dite utilisation « Premium », qui est, elle, payante. Ensuite, vous pouvez accéder à 13 millions de titres, mais faites attention : beaucoup sont des reprises, il faut chercher le morceau original si vous ne voulez pas de mauvaise surprise.

Quelques limites : la publicité est assez fréquente lorsque vous n'êtes pas abonné à la version premium. Malgré ça, Spotify est un des plus intéressants et des mieux fournis des sites de musique en streaming. Même en version gratuite, si vous vous enregistrez, vous pouvez trouver des morceaux assez rares et sauvegarder vos playlists, auxquelles vous pourrez accéder ensuite de n’importe quel poste connecté à la plate-forme, disposant du lecteur. Vous ne pouvez pas écouter un morceau gratuitement plus de 5 fois par mois, et l’écoute totale est fixée à 10h par mois. Conseil : quand vous mixez, gardez toujours un morceau prêt dans une autre fenêtre, par exemple sur Youtube (http://www.youtube.com/watch?v=bCE34d-gzgo), et en cas de pub, fermez la page où il y a la pub et lancez l’autre morceau en attendant.

Exemple de playlist sur laquelle danser...

Deezer

Le plus gros et le plus connu des site de musique en streaming est lui aussi fondé sur un double niveau d’utilisation, voire sur un triple niveau : à un premier niveau, l’écoute simple ou l’inscription gratuite, qui permet d’utiliser un nombre limité de services gratuitement, s’ajoute un premier service premium, qui est payant (4,99€ par mois) et permet de profiter de la musique sans interruption publicitaire et dans une plus grande base de donnée, mais pour profiter de l’application mobile, il vous faudra débourser 9,99€ par mois pour souscrire au compte premium +. Surtout bon pour les musiques les plus commerciales, facile à prendre en main et partagé par 17 millions d’utilisateurs, il est presque impossible de ne pas retrouver le hit disco super populaire qui passait à New Delhi au réveillon 1989, si vous vous souvenez du nom. L’écoute, en mode gratuit, est limitée à 5 heures par mois.

Voici les liens pour écouter gratuitement 2 tubes incontournables de l'année 2012 :

C2C « Down the Road » [http://www.deezer.com/fr/search/fr/track/54519711]

Psy « Gangnam Style » [http://www.deezer.com/fr/track/60726278]

Last FM

Le concurrent direct de Deezer joue sur un autre tableau : la qualité plutôt que la popularité, en misant sur des modes d’écoute complètement différents. Ce site permet de trouver des stations de radios associées à l’artiste ou à la chanson recherchée, de voir des vidéos sur Youtube associées à l’artiste, d'avoir accès à sa biographie ou de découvrir d'autres artistes dans le même genre.

Le service est payant, 3€ par mois, pour une écoute illimitée et sans publicité, avec un répertoire certes moins étoffé que celui de ses concurrents mais beaucoup plus spécialisé. Seul bémol, de taille, l’interface est beaucoup moins maniable et de prise en main moins rapide que celle des autres plateformes.

Exemples de morceaux sur LastFM (à regarder en vidéo sinon incomplète) : "Miss You" The Rolling Stones, "We are young" de Janelle Menäe 

Et bien sûr, si vous n’arrivez pas à trouver un morceau sur toutes ces plates-formes, pensez à regarder sur Youtube, qui rassemble des millions de titres en référence. Avec ça, si quelqu’un vous demande de passer un morceau et que vous ne le trouvez pas, il faut l’acheter (et c’est possible sur les trois sites présentés), et si vous ne pouvez pas non plus l’acheter, c’est qu’on se moque de vous.