Le taux de chômage n’a jamais été aussi élevé depuis 1997

Article mis à jour le 

Les chiffres du chômage de l'Insee montre que son taux n'a jamais été aussi élevé depuis 1997
Les chiffres du chômage de l'Insee montre que son taux n'a jamais été aussi élevé depuis 1997

Le taux de chômage s’est nettement relevé au troisième trimestre 2015, jusqu’à toucher 10,2 % de la population active en France métropolitaine (+0,2 point). Cette nouvelle augmentation concerne toutes les classes d’âge, à commencer par les jeunes actifs, d’après l’Insee.

Pas moins de 2,9 millions de personnes sont dorénavant concernées par le chômage en France, selon les chiffres de l’Insee révélés jeudi 3 décembre. Il s’agit du niveau le plus haut depuis 1997.

Si l’on tient compte de l’outre-mer, le taux de chômage révélé par l’Institut national de la statistique, qui s’appuie sur les normes du Bureau international du travail (BIT), correspond à 10,6 % de la population active. En l’espace d’un an, la hausse a été de 0,2 point au niveau de la métropole, mais aussi de 0,2 point en comparaison au trimestre passé - tant et si bien qu’il question de 75 000 chômeurs de plus.

À noter que les plus touchés sont les jeunes actifs (15-24 ans), dont le taux de chômage a augmenté d’un point par rapport au deuxième trimestre. Cependant, ces mouvements doivent être pris en compte avec réserve, sachant que la marge d’erreur de l’Insee est plus ou moins de 0,3 point.

 

Des chiffres distincts entre l’Insee et Pôle emploi

La différence entre les chiffres du chômage de l’Insee et ceux de Pôle emploi s’explique par un calcul distinct pour chaque structure. Alors que Pôle emploi ne tient compte que des demandeurs d’emploi inscrits sur ses listes, l’Insee établit son taux via une enquête réalisée tous les trimestres en consultant 110 000 personnes. Reste que le taux de chômage mesuré par l’Insee est le seul reconnu à l’échelle internationale.

 

Sources : lefigaro, boursorama