Top 5 des meilleures facultés de France

Article mis à jour le 

Quelles sont les meilleures facultés françaises ?
Quelles sont les meilleures facultés françaises ?

Chaque année, des milliers de parents et étudiants se posent la question. Quelles sont les meilleures universités de France ? Au palmarès 2016 des classement mondiaux, 5  établissements français se distinguent : l'Université Pierre et Marie Curie (Paris 6), Paris Sud, l’École Normale Supérieure, l'Université Paris Diderot et Polytechnique.

Le top 5 des universités françaises au niveau mondial

Quatre classements des universités font référence au niveau mondial : le QS World University Rankings (QS), le Center for World University Rankings (CWUR), le Times Higher Education (THE), et enfin le réputé Shanghai Ranking Consultancy (ARWU) publié le 15 août. Petite nouveauté 2016, le THE a établi un classement des meilleures "jeunes" universités de moins de 50 ans d’existence.

Si chaque classement possède des critères différents, le constat est identique : les établissements américains et britanniques dominent. Au classement Shanghai, Harvard occupe toujours la première place pour la 14ème année consécutive. Côté Français, 22 établissements sont classés parmi les 500 meilleurs. Mais il faut descendre à la 39ème place pour trouver la première fac française : l'université Pierre et Marie Curie (Paris 6). Deux établissements français sont classés systématiquement dans le Top 200 des 4 classements internationaux : l'École normale supérieure et l'Université Pierre et Marie Curie. Deux établissements sont classés 3 fois, l'Université Paris Sud et Polytechnique. L'Université Paris Diderot se classe, elle, 2 fois.

Au classement THE des meilleures "jeunes" universités de moins de 50 ans, la France tire son épingle du jeu avec 15 universités dans le top 150. On y retrouve encore l'Université Pierre et Marie Curie (9ème), l'Université Paris Sud (18ème), l'Université Paris Diderot (25ème).

Le top 5 des universités dans l'Hexagone

En France, le ministère de l'Enseignement supérieur s'appuie sur 2 indicateurs qui répondent aux attentes des étudiants, professeurs et entreprises : le taux de réussite et le taux d'insertion professionnelle. On est loin des résultats des classements internationaux dont les critères sont tournés vers la renommée des professeurs, étudiants chercheurs (nombre de publications, prix Nobel…).

Les universités de province damnent le pion aux établissements parisiens ! Pour le taux de réussite, c'est l'Université d'Angers qui prend la 1ère place en 2016 (diplômés 2014). C'est l'université où les étudiants ont le plus de chance d'obtenir leur licence en 3 ans, avec un taux de 44,2%, contre 28 % au plan national. Elle est suivie de Lyon 2, Poitiers, Chambéry et Nord-Est Midi-Pyrénées. Quant au taux d’insertion professionnelle, les résultats du premier classement du Ministère sur les diplômés 2012 donnent un taux supérieur à 90% dans le domaine Économique et Scientifique et de plus de 80% dans les domaines des Lettres, langues, arts ainsi que des Sciences humaines et sociales.

Les Universités de Valenciennes, Toulouse 3, Bretagne Sud obtiennent en score de 96% (taux d'insertion 18 mois après le diplôme). Suivent Strasbourg, Saint-Etienne, Rennes, Pau, Nantes avec un taux de 92%.

Sources : linternaute.com ; lci.tf1.fr

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : éducation