Affections de longue durée

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 15 juin 2012 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
  • |

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur l'affection de longue durée
Les affections de longue durée

Les affections de longue durée

Un certain nombre d'affections dites de longue durée et reconnues comme telles ouvrent droit au remboursement des soins à 100 % (sans ticket modérateur) par les organismes de sécurité sociale.


Qu'appelle-t-on affection de longue durée ?

Les maladies suivantes (autrefois appelées " maladies longues et coûteuses ") :

  • accident vasculaire cérébral invalidant ;
  • aplasie médullaire ;
  • artériopathie chronique et évolutive (y compris coronarite) avec manifestations cliniques ischémiques ;
  • bilharziose compliquée ;
  • cardiopathie congénitale mal tolérée, insuffisance cardiaque grave et valvulopathie grave ;
  • déficit immunitaire primitif grave nécessitant un traitement prolongé et déficit immunitaire acquis grave (SIDA) ;
  • diabète insulinodépendant ou non insulinodépendant ne pouvant pas être équilibré par le seul régime ;
  • épilepsie grave ;
  • forme grave d'une affection neuromusculaire (dont myopathie) ;
  • hémoglobinopathie homozygote ;
  • hémophilie ;
  • hypertension artérielle sévère ;
  • infarctus du myocarde datant de moins de 6 mois ;
  • insuffisance respiratoire chronique grave ;
  • lèpre ;
  • maladies chroniques actives du foie et cirrhoses ;
  • maladie de Parkinson ;
  • maladies métaboliques héréditaires nécessitant un traitement prolongé spécialisé ;
  • mucoviscidose ;
  • néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique pur primitif ;
  • paraplégie ;
  • vascularité, lupus érythémateux systémique, sclérodermie systémique ;
  • polyarthrite rhumatoïde évolutive ;
  • psychose, trouble grave de la personnalité, arriération mentale ;
  • rectocolite hémorragique et maladie de Crohn évolutives ;
  • sclérose en plaques invalidante ;
  • scoliose idiopathique structurale évolutive ;
  • spondylarthrite grave ;
  • suites de transplantation d'organe ;
  • tuberculose active ;
  • tumeur maligne, affection maligne du tissu lymphatique ou hématopoïétique.*

A noter : cette liste des affections de longue durée a été modifiée par le décret n° 2011-77 du 19 janvier 2011.

A quoi les affections de longue durée donnent-elles droit ?

Les assurés atteints d'une de ces maladies énumérées sont remboursés à 100 % pour les soins qui sont directement en rapport avec la maladie, y compris pour les médicaments "de confort" (vignette bleue), remboursés normalement à 30 %.
Les dépassements d'honoraires des professionnels de santé ne sont pas pris en charge.

A signaler : l'utilisation d'un ordonnancier "bi-zone", conçu pour les personnes atteintes de maladie de longue durée, est obligatoire. Il permet de distinguer les soins liés à cette affection (donc remboursés à 100 %) des autres soins remboursés aux taux ordinaires.

Bénéficient également d'une prise en charge à 100% :


  • les maladies dites "hors liste" : il s'agit de maladies graves de forme évolutive ou invalidante, non inscrites sur la liste, nécessitant un traitement prolongé d'une durée prévisible supérieure à 6 mois et particulièrement coûteux (par exemple, la maladie de Paget et les ulcères chroniques ou récidivants avec retentissement fonctionnel sévère).

  • les polypathologies : plusieurs affections caractérisées entraînant un état pathologique invalidant et nécessitant des soins continus d'une durée prévisible supérieure à 6 mois.


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu