Argent de poche : à quel âge et combien donner

Argent de poche
Argent de poche
A partir de quel âge peut-on donner de l'argent de poche à un enfant ? Quelle somme lui donner ? A quel rythme ? Doit-on superviser ses dépenses ? Tous les parents se posent un jour ces questions fondamentales dans l'éducation car pour un enfant, avoir une somme à gérer, c'est déjà devenir responsable.


L'âge de raison

L'argent de poche signe le début de l'autonomie d'un enfant.

Pour que le geste ait du sens, il est préférable d'attendre que l'enfant sache compter et qu'il puisse déjà effectuer seul des petits achats.

Il pourra ainsi apprendre à gérer son budget et comprendre que l'argent dépensé "ne repousse pas" si facilement.

Combien donner et à quel rythme ?

La somme doit être ajustée aux besoins de l'enfant, quitte à être révisée chaque année.
Un adolescent a davantage de besoins qu'un enfant de 8 ans : à vous de définir un montant, selon vos moyens.

Une fois le chiffre défini, il est nécessaire de s'y tenir pour que l'enfant apprenne à attendre et puisse commencer à planifier ses dépenses.

Vous pouvez échelonner les versements par semaine ou par mois mais soyez régulier, l'enfant doit pouvoir compter sur vous.

L'éducation à l'argent

Pour aider un enfant à gérer son budget vous pouvez lui apprendre à comparer les prix, à épargner, à attendre une promotion ou la période des soldes si l'achat qu'il envisage est coûteux.

L'enfant doit être libre de dépenser son argent comme il le souhaite. Il est inutile de régenter ses dépenses, dans la mesure où des règles sont fixées comme refuser le gaspillage et l'achat de produits dangereux (tabac, armes, alcool...)

Quelles dépenses pour quel âge ?

Les plus petits utilisent leur argent de poche pour s'acheter des petits jouets, des bonbons ou des vignettes pour leur album.

A partir du collège, l'enfant peut commencer à participer aux dépenses pour ses loisirs : cd, jeux vidéos, livres, place de cinéma.

Au lycée, son argent de poche peut servir à l'achat de vêtements ou de matériel informatique.
Vous pouvez décider également de co-financer certaines dépenses: cela le rendra sensible aux valeurs d'entraide et de partage.

Pas de chantage, ni de compensation

L'argent ne doit jamais faire l'objet de chantage : donné en échange de bons résultats scolaires ou de participation ménagère.

Il ne doit pas non plus être donné pour combler une absence parentale.

En revanche, les plus grands peuvent commencer à gagner de l'argent en effectuant des emplois saisonniers, du baby sitting, du soutien scolaire.