Comment choisir un club d'investissement ?

Choisir un club d'investissement
Choisir un club d'investissement
Si vous voulez pénétrer le monde de la bourse mais ne préférez pas vous lancer seul, les clubs d'investissement sont faits pour vous. Ils sont constitués de particuliers qui mettent en commun leur épargne afin de gérer un portefeuille de titres commun. Une formule enrichissante, à tous les points de vue.


Club d’investissement : une formule d’épargne ouverte à tous

Constituer un club d'investissement en bourse revient à gérer en commun une épargne en profitant d'une forme juridique peu contraignante - l'indivision - et d'avantages fiscaux.

Au-delà de la constitution d'un capital, cette formule d'épargne basée sur le partage d'expériences vous aidera à acquérir les connaissances utiles à vos premiers pas en bourse.

Chaque mois, les membres du club apportent un montant déterminé au club et décident ensemble des investissements à réaliser avec ce pot commun. Le montant maximum des versements annuels est fixé à 5 500 € par foyer fiscal.

Au sein du club d'investissement, les décisions sont prises lors des réunions régulières (en général une fois par mois). A l'issue de celles-ci, l'intermédiaire financier applique les décisions d'investissement.

Rejoindre un club d’investissement, ou mieux, en créer un !

Si vous souhaitez rejoindre un club :

  • inscrivez-vous sur la Bourse des Equipiers sur le site de la Fédération française des clubs d'investissement (www.f2ic.fr) qui vous mettra en contact avec les clubs de votre région ;
  • demandez conseil à votre banquier personnel. Il est fort probable qu'il connaisse les clubs d'investissement de votre ville.


Si vous souhaitez vous lancer dans la création d'un club d'investisseurs, rien de plus simple :

  • choix du nom ;
  • fréquence des réunions ;
  • élection du bureau ;
  • montant du versement mensuel ;
  • rédaction des statuts.

Fiscalité avantageuse

Pendant tout le temps où vous êtes membre d'un club d'investissement boursier, les plus-values générées en son sein (partagées entre chacun des membres proportionnellement à son apport) sont exonérées d'impôt.
Elles deviennent imposables quand vous quittez le club ou quand le club est dissous.

Cependant, depuis le 1er janvier 2011, les plus-values réalisées sont soumises aux prélèvements sociaux, dès le premier euro de cessions contrairement à l'année 2010; où était pris en considération un seuil de cession de 25 830 € au-delà duquel les cessions étaient imposables.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : bourse