Conduite accompagnée : les avantages

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 26 mai 2014 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
Ce guide pratique vous est proposé en partenariat avec : Ford

Pour compléter votre lecture :

  • Tous nos articles sur la conduite accompagnée
avantages conduite accompagnée

Les avantages de la conduite accompagnée

La conduite accompagnée est une formule d'apprentissage de la route particulièrement attractive. Assurance moins chère, meilleur taux de réussite à l'examen du permis de conduire... les avantages de la conduite accompagnée sont nombreux !


Conduite accompagnée ?

L'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) connu sous le nom de conduite accompagnée est autorisé depuis 1990 en France. Il permet à un jeune de 16 à 18 ans, de se forger une réelle expérience de la route. Au-delà de 18 ans, on parle alors de "conduite supervisée".

En pratique, la conduite accompagnée s'articule autour d'un apprentissage initial en auto-école suivi d'une période plus ou moins longue de conduite accompagnée par un tuteur désigné (parents, grand-parents, amis...). La formation initiale en auto-école comprend la réussite à l'examen du code (épreuve théorique) et 20 heures d'apprentissage à la conduite minimum.

La phase de conduite accompagnée est entrecoupée de retours réguliers à l'auto-école pour rectifier les mauvaises habitudes et faire le point sur l'état d'avancement des compétences de l'apprenti conducteur. La période de conduite accompagnée peut s'étaler sur 12 mois minimum. Le tuteur désigné doit justifier de 5 ans minimum de permis de conduire et ne doit pas avoir eu d'annulation ou de suspension du permis pendant les 5 dernières années. Le passage à l'examen peut être envisagé dès lors que l'apprenti totalise plus de 3 000 km en conduite accompagnée sur son livret d'apprentissage.

La conduite accompagnée, pour une réelle expérience de la route

Comme on le voit, la conduite accompagnée est une démarche de formation qui va dans le sens d'une plus grande sécurité. L'apprenti conducteur est en effet confronté pendant sa formation à la conduite dans de nombreuses conditions de circulation. Il peut tester ses réflexes, apprendre à gérer son stress, mieux contrôler et anticiper les dangers de la route...

Cette expérience de terrain permet de réduire notablement les risques d'accident qui, rappelons-le, concernent trop souvent les jeunes conducteurs de moins de 25 ans encore inexpérimentés. Elle permet également d'optimiser les chances d'obtention du permis de conduire (69,9% de taux de réussite en 2008 contre 49% avec la filière traditionnelle).

L'expérience acquise permet aussi de rassurer les assureurs ! Du coup, le jeune conducteur qui décroche son permis de conduire en conduite accompagnée bénéficie quasi automatiquement de réductions tarifaires auprès des assureurs. Cette réduction est sensible dès la première année mais encore plus la seconde année : de l'ordre de 50% au lieu de 100% si aucun accident n'a été constaté pendant la première année. Autre avantage : grâce à la conduite accompagnée, la durée du permis de conduire probatoire est de 2 ans au lieu de 3 ans, à condition que le jeune conducteur n'ait pas commis d'infraction entraînant un retrait de point du permis de conduire.

Pour mieux aider le jeune en apprentissage, les parents doivent veiller au maximum à varier les conditions de circulation. Petites routes de campagne, grandes artères à haute circulation, autoroute, circulation sous la pluie, sur la neige, créneaux en ville, marche arrière... plus l'apprenti aura pratiqué mieux il saura se débrouiller le jour de l'examen et après !


 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr