Examen du permis de conduire

Par : Philippe Colin - Dernière modification : 4 mars 2013 - fiche pratique
A+ A- |
  • Imprimer cet article
  • |
  • Envoyer à un ami
examen permis conduire

L'examen du permis de conduire

Le permis de conduire comprend une épreuve théorique, le code, et une épreuve pratique de conduite. L'épreuve de conduite est conditionnée à la réussite de l'épreuve théorique.


Convocation

L'inscription à l'examen peut se faire dès 17 ans et demi (ou au moins 16 ans si le candidat a préparé son permis dans le cadre de l'apprentissage anticipé de la conduite) pour subir l'épreuve théorique.

Pour passer la conduite, il faut être reçu au code et être âgé de 18 ans minimum.

L'admissibilité au code donne le droit de passer l'examen de conduite 5 fois dans un délai de 3 ans.

Entre chaque essai, il doit s'écouler au moins 2 semaines.

Le candidat est prévenu personnellement du jour et de l'heure de l'épreuve.

L’épreuve théorique

L'épreuve se déroule en salle, en présence d'un inspecteur.

Un QCM de 40 questions est posé aux candidats grâce à la projection de situations de conduite. Pour obtenir l'examen, le candidat doit répondre correctement au minimum à 35 questions.

N.B. : depuis le 19 avril 2010 et dans le cadre de la réforme du permis de conduire, 57 questions aux intitulés ambigües ont été supprimées de l'examen du code. 150 questions inédites ont en outre été intégrées pour augmenter les chances de réussite.

L’épreuve pratique

L'examen dure 35 minutes. Il comprend des questions sur la sécurité routière, des questions sur les équipements intérieurs et extérieurs (pneus, freins, accessoires...), et 25 mn de conduite sur la voie publique avec 2 manœuvres différentes, dont une comportant une marche arrière.

N.B. : dans le cadre de la réforme du permis de conduire, s'est ajoutée depuis le du 3 mai 2010 une nouvelle épreuve de conduite. Au cours de cette dernière, dite "autonome", le candidat dispose de 5 minutes pour se rendre à un lieu indiqué. Il est alors libre de choisir les voies à emprunter pour y parvenir.

Par ailleurs, le candidat n'est plus systématiquement éliminé en cas de calage au démarrage ou de créneau raté.

En cas d'impossibilité de se rendre à la convocation

  • Prévenir le plus rapidement possible le service des examens et joindre une enveloppe timbrée libellée à ses nom et adresse pour une nouvelle convocation.
  • Si un empêchement sérieux survient au dernier moment, écrire au service des examens en justifiant son absence (par un certificat médical, par exemple).
    Joindre une enveloppe timbrée libellée à ses nom et adresse pour une nouvelle convocation.
  • En cas d'excuse non valable, déposer à nouveau une demande de convocation.

Que se passe-t-il ensuite ?

En cas d'échec à l'examen, il faut faire une nouvelle demande.
En cas de réussite, il est délivré un certificat provisoire de capacité valable 2 mois.

Si vous avez un permis de conduire français d'une autre catégorie obtenu depuis moins de 5 ans, vous serez dispensé de passer le code une nouvelle fois.


QUESTIONS SIMILAIRES

 

Qui sommes nous ?

La mission de Pratique.fr : vous offrir un très large choix de fiches pratiques et d'articles destinés à répondre aux questions que vous pouvez vous poser dans votre vie quotidienne.

En savoir plus

Accès au contenu

En savoir plus sur pratique.fr