Que faut-il faire avant de prendre l'avion avec son animal de compagnie ?

Quelles sont les conditions de transport par avion pour les animaux ?
Quelles sont les conditions de transport par avion pour les animaux ?
Voyager avec son animal de compagnie, c'est possible à condition d'avoir bien tout préparé. Les démarches varient selon le pays de destination et selon la compagnie aérienne.


Critères d'autorisation pour les animaux à bord

Les chiens et les chats sont généralement autorisés à voyager en avion. Cependant, il existe des restrictions pour :

  • les chiens dits "dangereux" (molosse de catégorie 1) ;
  • les chiennes en gestation ;
  • les animaux âgés de moins de 8 semaines et non sevrés ;
  • le transport d'oiseaux et de petits rongeurs (hamsters, lapins, souris, cobayes…) ;
  • certaines espèces de chiens à faces courtes comme les bouledogues, les boxer, les pékinois, les carlins, les shit-tzu qui supportent mal l'altitude…

A noter : les chiens d'assistance sont très rarement refusés en cabine.

La plupart des compagnies aériennes imposent en revanche le port de la muselière.

Choix de la cage de transport

Si votre chien n'est pas accepté en cabine, il devra voyager en soute dans une cage de transport.

La cage de transport doit être homologuée et résistantes aux chutes. Les fermetures doivent être en fer et il ne faut pas hésiter à les renforcer avec du gros ruban adhésif.

En ce qui concerne la taille, certaine compagnies imposent des standards. Pour vous repérer, choisissez une cage assez grande pour que votre animal puisse tenir debout et tourner sur lui-même. Elle ne doit non plus être trop grande pour qu'il ne soit pas blessé lors de la manipulation de la cage.

Pour le voyage, vous devrez joindre plusieurs informations à la cage :

  • indiquez le nom de l'animal, son numéro de tatouage, le nom du propriétaire, le numéro de téléphone et l'adresse de destination ;
  • collez des autocollants indiquant le haut de la cage ("this side up") ainsi qu'il s'agit d'un animal vivant ("live animal") ;
  • ajoutez également des instructions de soins au cas où l'avion aurait un retard important.

A noter : si vous le pouvez, laissez votre animal se familiariser avec la cage quelques semaines avant votre départ. Mettez ses jouets à l'intérieur, laissez-le entrer et sortir comme il l'entend et essayez également de l'enfermer pendant quelques minutes.

Mesures sanitaires préventives

Renseignez-vous auprès des consulats des pays de destination pour connaître la liste des vaccinations et des traitements antiparasitaires à réaliser, des certificats à posséder, et les éventuelles quarantaines ou restrictions qui existeraient dans ces pays. Les pays ayant les politiques les plus strictes sont l'Islande, le Royaume-Uni, l'Irlande, la Suède et Malte.

Les quarantaines sont obligatoires pour l'Australie, la Nouvelle Zélande, le Japon et le Mexique. La quarantaine peut durer de 12 heures à 6 mois : renseignez-vous bien ! De plus, les frais de quarantaine sont à la charge du propriétaire.

Vous trouverez une liste des formalités douanières sur le site internet du Guide du routard.

Consultez un vétérinaire pour qu'il vérifie la santé de votre animal. Il pourra éventuellement lui prescrire des calmants pour le voyage.
C'est également lui qui sera en mesure d'établir le passeport européen pour votre chien, votre chat ou votre furet. Le passeport est indispensable pour voyager dans une grande partie de l'Union européenne depuis 2004. Ce document recense l'ensemble des vaccins de votre animal (notamment celui contre la rage) et indique qu'il possède une puce électronique.

Attention : il est déconseillé d'endormir complètement un animal pendant le voyage.

Maintenant que vous connaissez les démarches préalables, n'hésitez pas à consultez nos conseils pour voyager avec votre animal.