Que faut-il faire si on a eu un accident avec notre moto ?

Article mis à jour le 
Procédure accident moto
Procédure accident moto
La moto reste la star incontestée des deux-roux. Beaucoup plus onéreuse qu’un scooter, moins maniable aussi, elle est réservée aux conducteurs avertis. Se déplacer librement, se garer facilement, circuler le nez au vent… être motard n’est pas qu’une alternative au désengorgement des villes, c’est un mode de vie. D’ailleurs les motards le diront, ils se reconnaissent entre eux car ils font partie d’une même famille. La moto est une véritable machine qu’il faut savoir dompter. Les adeptes de la vitesse le savent, les petits virages et les ronds points sont des endroits à risque. Un geste brusque et c’est l’accident !


Les bons réflexes à adopter

Si vous avez eu un accident avec votre moto et que vous vous êtes heurté à un autre véhicule, le premier réflexe consiste à garder votre sang froid et à assurer votre sécurité. Ne vous engagez pas dans des disputes avec l’éventuel fautif et sachez régler le désaccord entre personnes civilisées. Si vous êtes blessé, mettez-vous à une place écartée de tout danger, appelez les secours et attendez-les patiemment. N’ôtez pas votre casque si vous avez eu un choc à la tête et même si vous n’avez pas mal, abstenez-vous de le faire. Parfois, c’est l’adrénaline provoquée par l’accident qui anesthésie vos nerfs et vous ne ressentez rien dans les premiers instants.

Si une autre personne se trouve dans une situation critique, ne la déplacez pas non plus, à moins de connaître les gestes de premiers secours et d’être en mesure de les prodiguer. La seule raison à enfreindre cette règle est l’incendie. D’ailleurs, afin de l’éviter, empressez-vous d’éteindre les moteurs des véhicules et de débrancher les batteries. S’il y a des victimes et que vous n’êtes pas blessé, vous pouvez leur venir en aide en les rassurant jusqu’à ce que les secours arrivent. Il faut les tenir éveillées pour éviter qu’elles ne perdent conscience. N’oubliez pas non plus de baliser la zone de l’accident dans les deux sens de la circulation pour que les autres conducteurs puissent en être avertis et décélérer. Si cela est possible, une personne pourra leur signaler de ralentir.

Les formalités qui suivent l’accident

Il reste maintenant à constater l’accident. Avant tout, prenez des photos de l’accident sous différents angles et tenez-vous hors de la chaussée pour ne pas entraîner d’autres accidents. Puis vérifiez les papiers de l’autre conducteur et montrez-lui les vôtres. Si des témoins ont pu suivre toute la scène, notez leur contact pour qu’ils puissent confirmer les faits auprès des enquêteurs des compagnies d’assurance en cas de nécessité.

Au moment de remplir le constat, mettez-vous d’accord sur son contenu avec le conducteur de l’autre véhicule. Vous aurez à dresser un schéma de l’accident, aussi, faites en sorte qu’il soit assez explicite en prenant soin d’y noter tous les détails. Il peut s’agir du sens de la voie, des marquages au sol ou aussi des panneaux d’indication sur le lieu de l’accident. Après, il ne vous reste plus qu’à signer et à attendre le retour provenant de votre assureur.