Financer son permis de conduire

Différents moyens existent pour aider ceux qui ont un budget limité à passer leur permis.
Différents moyens existent pour aider ceux qui ont un budget limité à passer leur permis.
Passer son permis de conduire coûte cher : en moyenne 1 200 euros. Mais des dispositifs existent pour aider ceux qui ont un budget limité à passer leur permis. Voici les différents moyens de financement.


Financer son permis de conduire : le permis à 1 euro

Le permis à 1 euro  est un système créé par l'État pour aider les jeunes de 16 à 25 ans à financer leur apprentissage de la conduite. Il s'agit d'un prêt à taux zéro souscrit  par le futur conducteur (ou ses parents) auprès d'un établissement (banque, assurance ou établissement de crédit) ayant passé une convention avec l'État.

Aide de Pôle Emploi

Etre titulaire du permis de conduire est un plus pour trouver un emploi. Si vous êtes chômeur, Pôle Emploi  peut vous aider à passer la catégorie B du permis de conduire. Cette aide d'un montant maximum de 1 200 euros est versée à l'école de conduite.

Passer son permis lorsque l'on est allocataire du RSA

L'État prévoit un budget annuel de 15 millions d'euros pour aider les allocataires du RSA (Revenu de Solidarité Active) à passer leur permis de conduire. Les montants et les critères d'attribution peuvent varier d'un département à l'autre.

Passer son permis lorsque l'on est handicapé

L'Agefiph  (Association de gestion du fonds pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées) met en place une aide aux personnes handicapées. Elle peut être délivrée à une personne handicapée ayant besoin du permis pour garder son emploi ou en obtenir un. D'un montant maximum de 1 000 euros, elle permet de compenser le surcoût dû au handicap.

Financer son permis grâce aux collectivités

Aide de la mairie

Certaines communes françaises, la mairie accorde des bourses au permis de conduire  à destination des jeunes de 18 à 25 ans. Ces jeunes peuvent remplir un dossier en mairie dans lequel ils exposent leurs difficultés à financer leur permis de conduire. En échange d'une aide financière partielle, la mairie peut demander au jeune d'effectuer quelques dizaines d'heures de travaux d'intérêt général  dans une association caritative.

Aide du Conseil général

Les départements peuvent aider certains jeunes à financer leur permis de conduire. Ils doivent en général être domiciliés dans le département auprès duquel ils demandent l'aide, avoir entre 16 et 25 ans et disposer de faibles ressources financières.

Aide du Conseil régional

Dans certaines régions, des dispositifs sont également mis en place. Ils aident certaines catégories de jeunes, généralement engagés dans un parcours professionnel ou demandeurs d'emploi, en échange de quelques heures de bénévolat.

Les professionnels à votre service :

  • Auto-écoles
  • Pôle Emploi
  • Organismes de crédit
  • Banques
  • Compagnies d'assurances
  • Conseils régionaux
  • Conseils généraux
  • Mairies