La tendance DIY

Article mis à jour le 
La tendance DIY
La tendance DIY
  Le DIY émerge véritablement dans les années 70, avec le mouvement punk et autonome et le rejet du modèle capitaliste. Le Do it yourself se manifeste ainsi dans la musique, l'informatique, l'édition, l'artisanat, la mode, la décoration, etc. Le principe repose sur celui de la débrouille : créer, transformer, recycler, donner et échanger plutôt qu'acheter. Certains l'ont d'ailleurs érigé en véritable éthique. Outre, en effet, son intérêt économique, le DIY permet de contrôler toute la chaîne de production d'un objet, depuis les matériaux utilisés jusqu'à sa distribution finale et d'échapper ainsi aux circuits commerciaux.


La présence du DIY dans la création

Bricolage, tricot, couture, fabrication de bijoux, de produits de beauté... Le domaine de la création artisanale connaît un nouvel engouement grâce au phénomène DIY. Blogs, forums, rencontres et salons sont autant d'occasion pour échanger savoirs-faire et pratiques. Pour découvrir cette tendance et se lancer, rendez-vous :

  • Sur internet : il existe des milliers de blogs, de sites, de pages Facebook et de forums destinés à la création, la customisation, le relooking et le recyclage. Photos, vidéos et fiches pratiques donnent accès à des tutoriels dans tous les secteurs de l'activité manuelle.

  • Dans des ateliers : organisés par des associations ou par des créateurs qui cherchent à diffuser leurs techniques, ils permettent de s'initier et d'apprendre « en live » à réaliser un objet, un vêtement ou une spécialité culinaire.

  • Dans les salons : c'est le lieu idéal pour faire des rencontres, découvrir les nouvelles tendances, dénicher des matières hors du commun et faire le plein d'inspiration.

Il est également possible de vendre ses créations sur Internet via les boutiques en ligne ou dans des boutiques éphémères et des stands consacrés aux créateurs.

Les autres secteurs du DIY

La tendance DIY a également gagné d'autres domaines d'activité. C''est particulièrement le cas du jardinage, où le partage de graines donne l'occasion de remettre au goût du jour des légumes oubliés et de réaliser son potager bio, loin de l'agriculture intensive.

La musique et l'édition ne sont également pas en reste. Musiciens et écrivains développent leurs propres créations en créant des labels indépendants ou en s'auto-éditant. Un moyen de contrôler la production, la communication et la diffusion de leurs produits et d'échapper ainsi aux diktats des majors et des grandes maisons d'édition.

Bonus : découvrez des tutos DIY grâce à Pratiks, et retrouvez d'autres vidéos utiles sur la chaîne YouTube de Pratiks !