Permis fluvial

Le permis fluvial
Le permis fluvial
Depuis le 1er janvier 2008, le permis fluvial est rebaptisé permis plaisance en eaux intérieures. Ce permis spécifique souvent passé en parallèle du permis mer côtier autorise le pilotage de bateaux sur les eaux intérieures. Il s'obtient à l'issue d'une épreuve théorique et d'une épreuve pratique.


Permis fluvial, ce que dit la loi

Le permis fluvial, anciennement appelé permis rivière et rebaptisé depuis le 1er janvier 2008 permis plaisance en eaux intérieures, permet de conduire un bateau à moteur de moins de 20 mètres de long sur le réseau de voies navigables de France. Ce permis est obligatoire pour les bateaux équipés d'une motorisation de plus de 4,5 kW (6,11 ch). Au dessous de cette limite, aucun permis n'est nécessaire. Pour les bateaux d'une longueur supérieure à 20 mètres, le permis fluvial est assorti à une extension grande plaisance fluviale.

Pour qui ?

Le permis fluvial est destiné aux navigateurs de plaisance d'un bateau à moteur. Ce permis peut être délivré dès 16 ans (18 ans pour l'extension grande plaisance).

Comment l'obtenir ?

L'obtention du permis fluvial est généralement consécutive de l'obtention du permis côtier. Dans la pratique, les titulaires d'un permis côtier n'ont qu'une épreuve théorique à subir pour obtenir le permis fluvial (ex-permis rivière). Cette épreuve théorique comporte 30 questions à choix multiples (QCM) portant sur les spécificités de la conduite en eaux intérieures et notamment les balisages, les règles de sécurité et de priorité face aux écluses, l'utilisation de la VHF, la protection de l'environnement ... Le candidat, pour être reçu, ne doit pas dépasser 5 erreurs.

Lorsque le candidat n'est pas titulaire du permis côtier, les épreuves à réussir sont au nombre de 2 :

  • une épreuve théorique (idem à celle détaillée ci-dessus) ;
  • et une épreuve pratique validée par un formateur agréé.

L'épreuve pratique dure au moins 3 heures 30. Les compétences sont validées au fur et à mesure de l'avancement de la formation par le formateur agréé. Le candidat doit notamment savoir appareiller et accoster, manœuvrer pour passer des écluses...

En cas d'échec à la partie pratique, le candidat conserve le bénéfice de la réussite à l'épreuve théorique pendant 18 mois.

Pour les candidats souhaitant conduire des bateaux en eaux intérieures d'une longueur de plus de 20 mètres, une extension du permis à la "grande plaisance en eaux intérieures" est requise. Cette extension ne peut être obtenue avant l'âge de 18 ans. L'extension grande plaisance s'obtient à l'issue d'une formation pratique dispensée par un centre de formation agréé dont la durée ne peut être inférieure à 9 heures.

Quel coût ?

Le permis fluvial coûte en moyenne de 250 à 350 €, tarif auquel il faut rajouter le prix des timbres fiscaux et les droits d'inscription. Les cours sont dispensés uniquement par des organismes spécialement agréés. Des formules de stage intensif sont souvent proposées pour obtenir le permis fluvial dans un délai réduit.

Cet article a recueilli 8 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".