Ragréage d'un plancher en bois

Ragréer un plancher en bois
Ragréer un plancher en bois
Pour poser un carrelage ou un revêtement de sol souple vous pouvez être amenés à ragréer un vieux plancher. Cette opération nécessite de prendre en compte de nombreux paramètres et ne peut en aucun cas être effectuée à la légère. Suivez nos conseils qui vont vous y aider.


Déterminer la faisabilité du ragréage d'un plancher

Avant d'envisager le ragréage d'un parquet il est nécessaire de vérifier que la sous-face des lames soit correctement ventilée. Si tel n'était pas le cas, le bois privé de ventilation pourrirait très vite sous le nouveau revêtement. S'il n'y a pas de ventilation renoncez au ragréage.

Les parquets bois situés à l'étage sont portés par une ossature sur solives et lambourdes dont il faudra vérifier au préalable la capacité à soutenir le poids de la maçonnerie envisagée.

Nettoyage de la surface du plancher

Commencez par brosser les lattes pour les dépoussiérer. Si le parquet était ciré, décapez-le avec un produit décapant (trichloréthylène par exemple).
Si le parquet est en bois brut, lessivez-le directement avec une brosse en chiendent et une lessive ordinaire pour sol.

Après séchage, poncer pour retrouver un sol lisse et exempt de toute salissures et pour permettre une meilleure accroche du primaire d'adhérence.

Préparation du plancher

Retirez les clous abîmés avec la tenaille et enfoncez ceux qui dépassent. Ne laissez aucun clou mal fixé et remplacez ceux que vous arracherez par des clous neufs. Cette opération est primordiale afin de préserver la solidité future de l'ouvrage.

Rebouchez ensuite les petites fissures et les fentes entre les lames avec de la pâte à bois afin d'empêcher toute fuite et d'assurer l'étanchéité lors du ragréage. Pour les fentes trop larges ou trop profondes, utilisez du papier journal pressé que vous enfoncerez dans l'espace.

Recouvrez ensuite le tout de pâte à bois.

Application du primaire d'adhérence

Poncez légèrement avant d'appliquer le primaire d'adhérence qui facilitera l'accroche du mortier de ragréage. Laissez sécher au moins deux heures, il est prêt lorsqu'il est légèrement poisseux.

Application du mortier autolissant

Dans le seau, mélangez le mortier et l'eau avec un malaxeur électrique ou à défaut une perceuse équipée d'un fouet mélangeur en respectant les proportions indiquées par le fabricant afin d'obtenir un mélange fluide et homogène.

Laissez reposer ce mélange deux minutes puis étalez le mortier sur le sol en le répartissant à l'aide d'une taloche sur toute la surface. Tirez bien  le produit pour l'étaler en une couche uniforme.

Laisser sécher au moins 72 heures avant l'installation d'un revêtement.

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".