Ronflement : un cauchemar pour les autres

Le cauchemar du ronflement
Le cauchemar du ronflement
Vous avez pris un maximum de précautions pour dormir dans les meilleures conditions possibles, vous avez une literie que tout le monde vous envie, vous avez pensé au bruit, aux couleurs, à l'hygrométrie (degré d'humidité dans l'air). Bref, votre chambre à coucher est un idéal pour dormeur. Il y a un seul détail auquel vous n'avez pas pensé : votre conjoint ronfle.


Pour ronfle-t-on ?

Le ronflement est une infirmité terrifiante pour les autres, qui concerne environ dix millions de Français, en grande majorité des hommes. Il est dû à une vibration inspiratoire du voile du palais, et il a tendance à augmenter avec l'âge.

Le ronflement est souvent une gêne pour le ronfleur lui-même : il se réveille la bouche sèche, avec la sensation d'avoir mal dormi, et, en outre, il n'a absolument pas conscience d'empêcher les autres de dormir. Il existe, certes, de petits moyens pour empêcher l'autre de ronfler, comme siffler, ou l'obliger à changer de position. Mais ils ne sont efficaces que quelques instants.

Quelles solutions contre le ronflement ?

Une mesure est radicale et définitive : l'intervention chirurgicale. Elle consiste à enlever la luette et une partie du voile du palais. C'est une opération sans danger et toujours efficace. Elle peut être réalisée de façon classique ou encore au laser. L'intervention classique exige une hospitalisation de deux jours environ. L'opération au laser ne demande pas d'hospitalisation, mais nécessite une dizaine de séances, souvent douloureuses. Si vous êtes pressé, il est préférable de se faire hospitaliser et opérer en une seule fois (vous aurez mal à la gorge pendant une dizaine de jours).

En attendant, vous pouvez expérimentez un dilatateur des narines. Il s'agit d'un petit objet souple, en plastique, que l'on introduit dans celles-ci. Il repose sur la peau et non sur la muqueuse. Il est en général parfaitement toléré par l'utilisateur, qui ne doit plus le sentir au bout de quelques minutes. Cet appareil assure une bonne ventilation des ailes du nez, en augmentant sensiblement le flux d'air. Or c'est souvent un apport d'air insuffisant qui cause le ronflement. Cet appareil, en favorisant une meilleure ventilation en provenance du nez, permet au dormeur de respirer bouche fermée et d'éviter ainsi le ronflement.