Bâtons de randonnée : sont-il vraiment utiles ?

Utiliser des bâtons de randonnée
Utiliser des bâtons de randonnée
Considérés par certains comme superflus et encombrants, les bâtons de randonnée sont désormais dans l'équipement de base de nombre de randonneurs à pied : en descente, ils soulagent les genoux et en montée, ils contribuent à une meilleure répartition de l'effort et de la charge du sac.


Ce que les bâtons de randonnée permettent

Même si vous ne portez pas un sac très lourd, les bâtons de randonnée vont soulager vos articulations tout en vous permettant de réduire vos efforts musculaires.

Mais c'est davantage en descente que vous en ressentirez les bienfaits. Ils vous offriront alors un soutien facilitant votre effort de marche. Ils diminueront les tensions s'exerçant sur vos genoux.

En plus de vous faire gagner en équilibre et en puissance, ils ménagent également votre colonne vertébrale et vos reins.

Quel type de bâtons de randonnée choisir ?

Les bâtons rigides, en une seule pièce, sont plutôt conseillés pour la marche nordique. Pour les terrains variés, vous pouvez opter pour des bâtons télescopiques (trois brins). Ils sont adaptables au terrain - plus courts en montée, plus longs en descente - et faciles à ranger dans votre sac lorsque vous n'en avez plus besoin, et que vous avez à franchir un passage escarpé.

Les critères pour bien choisir ses bâtons de randonnée

  • le poids (le carbone, très léger, est l'idéal, mais le zicral reste une bonne alternative) ;
  • la longueur une fois rétracté (optez de préférence pour un modèle trois brins) ;
  • le matériau de la pointe. Quelle que soit sa forme, choisissez-en une en tungstène. Plus résistant que l'acier, une pointe en tungstène offre une meilleure accroche (par exemple dans des dalles calcaires). Les pointes qui ont une extrémité creuse offrent une meilleure adhérence sur les roches à forte inclinaison ;
  • la poignée. De préférence légère et souple, elle doit vous offrir une bonne prise en main. Evitez les modèles dotées de poignées en plastique, qui risquent de vous faire transpirer. Les poignées en liège (ou en liège-caoutchouc) permettent quant à eux une meilleure évacuation de l'humidité ;
  • les dragonnes. Elles doivent être confortables et facilement réglables ;
  • les rondelles. Préférez les larges pour la neige, des étroites pour la randonnée, etc. Veillez à ce qu'elles soient faciles à intervertir ;
  • le système de serrage, qui est par nature le point de faiblesse des bâtons télescopiques : plus il sera simple, moins il risquera a priori de casser avec le temps.


Concernant l'entretien, il s'agit de les démonter de temps en temps pour vous débarrasser de la poussière d'oxyde ou de toute autre poussière. Elle peut à la longue provoquer des blocages au coulissement.

N.B. : certains modèles sont équipés de système antichoc, ou d'amorti, afin de diminuer les vibrations dans les articulations des bras lors des descentes.