10 bonnes raisons de visiter les Gorges du Verdon

Publié le 
10 bonnes raisons de visiter les Gorges du Verdon / iStock.com - Petroos
10 bonnes raisons de visiter les Gorges du Verdon / iStock.com - Petroos
Les célèbres Gorges du Verdon sont visitées par des milliers de touristes chaque année. En dehors de leurs paysages époustouflants, elles offrent la possibilité de pratiquer une myriade d’activités sportives et récréatives. Voici dix bonnes raisons d’aller crapahuter sur les sentiers des Gorges du Verdon.


Un paysage unique en Europe

Les Gorges du Verdon se sont formées suite à l’érosion des plateaux calcaires de Haute-Provence. Elles ont été taillées par les eaux du Verdon, le fleuve qui prend sa source près du col d’Allos, dans le massif des Trois-Évêchés. Les Gorges et leurs reliefs vertigineux forment le plus grand canyon du continent européen. Parmi les endroits immanquables, le Styx du Verdon, nommé en référence au fleuve des enfers de la mythologie grecque, est un petit canyon dans le canyon. Sur le sentier de l’Imbut, le plus difficile, mais le plus spectaculaire, le fleuve Verdon disparait littéralement sous terre.

Un gigantisme époustouflant

Le site entier épate par sa démesure : les Gorges s’étendent sur près de 33 km et atteignent jusqu’à 750 mètres de profondeur. Les falaises se dressent entre la rivière du Verdon sur une hauteur allant de 250 mètres à plus de 700 mètres, avec une largeur allant jusqu’à 1 500 mètres. Le parc est divisé en trois sites significatifs : les « prégorges », qui vont de Castellane à Pont-de-Soleils (commune de Castellane) ; les gorges (de Pont-de-Soleils au lieu-dit de l'Imbut (commune de La Palud-sur-Verdon) et le canyon qui s’étend du lieu-dit de l'Imbut au pont du Galetas (commune de Moustiers-Sainte-Marie).

Un site accessible

Si les Gorges sont propices aux randonnées pédestres et aux activités sportives plus ou moins extrêmes, elles ne sont pas coupées du monde. Elles sont en effet accessibles en véhicule motorisé par la route. On y accède par la route des Crêtes ou celle de Napoléon, en passant par le plateau de Valensole et ses fantastiques champs de lavande, ainsi que par le superbe village de Moustiers Sainte-Marie, amoureusement niché entre deux falaises.

Un terrain de jeu pour les mordus d’escalade

Mondialement réputées, les Gorges du Verdon forment un terrain de jeu tout trouvé pour les grimpeurs professionnels et les néophytes. Parcourues par les amateurs de grimpe depuis les années 1960, les falaises des Gorges accueillent plus de 2 500 voies de murs sur du rocher calcaire. Le site est visité par des milliers de grimpeurs venus des quatre coins de la planète.

Une mine d’activités nautiques

Les Gorges du Verdon offrent la possibilité de pratiquer de nombreuses activités sportives, notamment des activités nautiques. Les visiteurs peuvent ainsi parcourir la rivière en canoë, profiter du paysage en pédalo ou en bateau électrique. Les plus téméraires peuvent crapahuter entre les rochers lors d’une séance de canyoning organisée ou tutoyer les sommets lors d’une balade en parapente.

Le paradis caché des Basses Gorges

Les Basses Gorges relient le lac d’Esparron de Verdon au lac de Sainte Croix. Moins impressionnant que le paysage du grand canyon, celui des Basses Gorges se dévoile au fil de balades sur l’eau. Sa nature préservée se révèle au cours d’une sortie en canoë ou en bateau électrique. Le cliquetis de l’eau accompagne ce défilement d’images de cartes postales auxquel on ne peut rester indifférent.

Une faune protégée

Les Gorges du Verdon accueillent une faune d’une grande diversité. Dans les garrigues basses, à proximité des sentiers pédestres, l’on peut observer des chamois, des sangliers, ou encore des chèvres sauvages. Le ciel des Basses Gorges est peuplé de nombreux insectes, comme la libellule bleue, d’environ 80 espèces différentes de papillons, comme l’Azuré de la jarosse, le Marbré provençal, l’Azuré des orpins ou encore la Diane; ainsi que de rapaces, comme le vautour, le busard ou l’aigle royal.

Une flore luxuriante

La végétation des Gorges est luxuriante. Parmi les espèces végétales, les hêtres, les chênes blancs et les chênes verts habillent de trois tonalités de vert les reliefs du parc régional. Les Basses Gorges offrent une végétation sensiblement différente de celle que l’on trouve dans les Hautes Gorges. Les garrigues basses sont composées d’arbustes et d’arbrisseaux et d’espèces protégées, comme la violette de Jordan.

Une plongée dans la préhistoire

Situé au cœur du parc, à Quinson, le Musée de Préhistoire des Gorges du Verdon permet de retracer l’Histoire de l’Homme en Provence depuis 1 million d’années. Le parcours muséographique expose le résultat des fouilles archéologiques effectuées dans le Verdon ces cinquante dernières années, présentant des reproductions de scènes de la vie quotidienne à la préhistoire ainsi qu’une vaste collection d’artéfacts. Petit plus pour les familles, un village préhistorique est reconstitué à 500 mètres du musée.

Une beauté inspirante

Les Gorges du Verdon ont inspiré et continuent d’inspirer de nombreux artistes. Le réalisateur François Bertrand y a réalisé Verdon secret, focalisant sa caméra sur les reliefs et les profondeurs. Son film, tourné avec un drone et en 3D, offre une plongée immersive au cœur des gorges. En 2018, le couturier Chanel a reproduit les Gorges du Verdon dans la nef du Grand Palais à l’occasion de la Fashion Week parisienne. Une soixantaine de mannequins placides ont ainsi défilé dans ce décor grandiose constitué pour l’occasion.