Astronomie : découverte d'eau glacée sur la Lune

Publié le 

Astronomie : découverte d'eau glacée sur la Lune / iStock.com - Anson_iStock
Astronomie : découverte d'eau glacée sur la Lune / iStock.com - Anson_iStock

Depuis les années 1990, les scientifiques soupçonnaient la Lune d’abriter de l’eau, non seulement dans son sous-sol, mais aussi à sa surface. La preuve est aujourd’hui établie avec l’annonce effectuée par la Nasa en juillet 2018 confirmant la présence d’eau glacée au niveau des pôles lunaires.

Une équipe de scientifiques de l’Université d’Hawaï et de l’Université de Brown a mené une étude pendant quelques années pour confirmer la présence d’eau sur la Lune. Leurs efforts ont porté leurs fruits avec la découverte de flaques de glace aux pôles.

De l’eau sur la Lune

Si la plus longue éclipse lunaire du siècle qui s’est déroulée le 27 juillet 2018 reste encore dans les mémoires, l’idée de trouver de la vie sur le satellite de la Terre est aujourd’hui relancée. En effet, une équipe de scientifiques dirigée par Shuai Li en collaboration avec la Nasa a récemment révélé la présence d’eau glacée sur la Lune. Malgré l’hostilité du climat avec des températures pouvant atteindre 100°C par endroits le jour, des flaques de glace auraient été trouvées au niveau des pôles lunaires qui sont peu éclairés par le soleil. Il est à remarquer que la température atteint -163°C dans certaines zones qui restent dans l’ombre tout au long de l’année. Au pôle Nord, la glace se disperse sur une large surface tandis qu’au pôle Sud, elle se concentre dans des cratères.

Des années de recherche

Plusieurs années de recherche ont été nécessaires avant d’aboutir à cette découverte. Tout commence dans les années 1990 avec l’envoi de la sonde Clémentine ayant permis de cartographier la lune et de trouver des indices de la présence d’eau. Par la suite, la sonde Lunar Porpsector a permis de relever une importante concentration d’hydrogène au niveau des pôles. La sonde indienne Chandrayaan-1 lancée en 2008 et la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter envoyée en 2009 ont permis d’affirmer la présence d’eau gelée dans les pôles. Pour information, la sonde indienne est équipée du spectromètre à infrarouge M3 de la Nasa.

Des possibilités pour l’Homme

Si l’idée d’installer une colonie sur le satellite terrestre a été envisagée depuis longtemps, elle est désormais étudiée de plus près grâce à cette découverte majeure. Cependant, la prochaine mission spatiale la plus probable est le voyage touristique autour de la Lune programmée par SpaceX vers la fin de cette année. Il est à noter que la firme appartenant au milliardaire sud-africain Elon Musk avait déjà réussi une première mission spatiale en 2016 avec l’envoi de la capsule SpaceX Dragon sur l’ISS pour ramener des échantillons de salive, d’urine et de sang des astronautes russes et américains Mikhaïl Kornienko et Scott Kelly. Les Américains projettent également de renvoyer des astronautes sur la Lune pour l’étudier de plus près.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature