Banque : tous les mois, 1 Français sur 4 dépasse son autorisation de découvert

Publié le 

Banque : tous les mois, 1 Français sur 4 dépasse son autorisation de découvert / iStock.com - RuslanDashinsky
Banque : tous les mois, 1 Français sur 4 dépasse son autorisation de découvert / iStock.com - RuslanDashinsky

Tout le monde le sait, gérer son budget n'est pas toujours évident. Entre les courses, les prélèvements automatiques, les achats compulsifs et les imprévus, il n'est pas toujours possible de tout anticiper. De ce fait, les Français n'hésitent pas à recourir au découvert bancaire.

Si le découvert bancaire est une pratique courante, le gouvernement a décidé de plafonner les frais encourus, surtout pour les clients fragiles. Face à cette mesure, certains consommateurs envisagent de changer de banque et se demandent s'ils auront accès aux mêmes produits avec un établissement en ligne.

Les Français adeptes du dépassement de découvert

Selon l'étude réalisée par Panorabanques sur les habitudes bancaires, le dépassement de découvert est largement pratiqué par les Français. Si les banques autorisent cette pratique, les ménages en profitent pour obtenir des montants de plus en plus élevés. En effet, il apparaît que 61% des clients vont au-delà de leur limite de découvert au moins une fois par an. Certains sont plus concernés que d'autres, et au final, 25% des Français dépassent leur autorisation de découvert chaque mois. À petite échelle, rien d'alarmant. Le problème réside dans le fait que cette pratique commence à devenir une habitude, car les intérêts bancaires ne sont pas donnés. La meilleure solution consiste à gérer efficacement son budget en adoptant les bonnes résolutions, que ce soit après le Nouvel an ou en cours d'année.

Toutes les classes sociales touchées

En vertu du bon sens, d'aucuns estiment que le découvert bancaire ne concerne que les ménages les plus fragiles. Ce n'est pourtant pas le cas dans la réalité. L'étude a effectivement montré que la moitié des ménages dont les rentrées d'argent sont supérieures à 3 000 € par mois vont également au-delà de leur limite une fois l'an. Au final, l'empilement des intérêts, des frais divers et des commissions coûte particulièrement cher aux clients les plus modestes. Pour 2017, ceux-ci ont en moyenne payé 320 € de frais. Dans certains cas, cette somme peut même aller jusqu'à plusieurs milliers d'euros tous les ans. Quoi qu'il en soit, veillez à obtenir toutes les informations nécessaires avant d'ouvrir un compte bancaire et pour ne pas courir le risque de payer plus que prévu.

Les solutions à adopter

En estimant que ces frais sont trop élevés, le gouvernement a décidé de réagir en collaborant avec les institutions bancaires pour alléger la facture. À ce titre, les clients modestes verront leurs frais bancaires plafonnés. Autre piste avancée par la Banque de France, la limite des frais pour incidents bancaires pour les clients bénéficiant de l'offre spécifique. Malheureusement, cette mesure ne s'applique qu'à 350 000 personnes, alors que 3,6 millions de clients devraient en profiter. Reste à savoir si le gouvernement décidera d'étendre cette mesure ou non.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Gestion du budget