Bien choisir son bois de cheminée pour un meilleur chauffage dans toute la maison

Publié le 

Bien choisir son bois de cheminée pour un meilleur chauffage dans toute la maison / iStock.com - Image Source
Bien choisir son bois de cheminée pour un meilleur chauffage dans toute la maison / iStock.com - Image Source

L’époque des joyeux feux de cheminée approche à grands pas. Les heureux possesseurs de cette installation vont bientôt pouvoir la mettre à profit, mais encore faut-il qu’ils aient à disposition du bois de chauffage adapté. En effet, tous les bois ne sont pas forcément des combustibles à utiliser dans une cheminée intérieure. Afin d’en tirer le meilleur rendement, et ainsi chauffer l’intérieur de l’habitation comme il faut, il est impératif de sélectionner la bonne essence de bois de chauffage.

Qui ne rêve pas de se poser au bord d’un feu de cheminée crépitant, un mug fumant de chocolat chaud à la main ? Bien sûr, le feu de cheminée doit offrir un fort pouvoir calorifère, pour ne pas être un simple accessoire de décoration. Pour un feu de cheminée réussi, la qualité de la cheminée ne suffit pas. Il faut utiliser du bon bois de chauffage comme combustible. Zoom sur les points essentiels.

Critère n°1 : le taux d’humidité du bois, un incontournable

Les personnes qui ont fait le choix d’une cheminée comme type de chauffage pour le logement doivent se préoccuper de la qualité du bois à utiliser. De manière générale, un bon bois de chauffage est un bois sec n’excédant pas les 23% de taux d’humidité. Combustible de qualité pour la cheminée, le bois sec dispose d’un excellent pouvoir calorifique qui permet au feu de démarrer sans difficulté. Non seulement ce type de bois est apprécié pour ses capacités énergétiques, mais sa combustion ne génère pas non plus de fines particules (les résines brûlées) qui viendront encrasser le conduit de la cheminée. Pour information, le bois sec est fendillé et léger comparé au bois encore vert et humide. Si son écorce se détache facilement et n’arbore aucune trace de moisissure, c’est qu’il est bon !

Critère n°2 : l’essence du bois de chauffage, à ne pas négliger

Dans la quête du meilleur bois de chauffage, l’essence du bois est le second critère qui entre en jeu. En effet, elle influence directement l’intensité de la chaleur générée par le feu de cheminée. Parmi les catégories de bois de chauffage existantes, il est conseillé de privilégier les bois feuillus durs. Il s’agit principalement des bois de hêtre, de chêne, de frêne et de charme. Comparés aux autres essences de bois (tendres, blancs ou résineux), les feuillus durs garantissent une excellente durée de combustion de la cheminée grâce à la densité de leurs fibres. Ils sont principalement appréciés pour leur pouvoir calorifique élevé, contrairement aux bois résineux qui ont tendance à se consumer trop vite. Au-delà du choix de bois de chauffage, il ne faut oublier pas de ramoner fréquemment la cheminée.

Critère n°3 : l’origine et le label du bois

Autre élément important, la provenance du bois de chauffage acheté n’est pas à négliger dans le choix d’un bois de qualité. En effet, avec les enjeux environnementaux actuels, il est impératif de se tourner vers des sources responsables qui produisent du bois dans le respect d’une politique de gestion forestière durable. Ainsi, les bois de chauffage certifiés PEFC (Programm for the Endorsement of Forest Certification), ou issus des labels “NF bois de chauffage” ou “ONF Énergie Bois” sont à privilégier pour la cheminée.

Enfin, pour aller plus loin, découvrez comment recycler la cendre de bois de cheminée pour le jardin.