Collègues de travail : méfiez-vous du faux gentil !

Publié le 

Collègues de travail : méfiez-vous du faux gentil ! / iStock.com - sekulicn
Collègues de travail : méfiez-vous du faux gentil ! / iStock.com - sekulicn

L’ambiance au bureau n’est pas toujours au beau fixe et les agissements de certains n’arrangent pas les choses. D’après un sondage récent réalisé par Viking Direct, les faux gentils seraient les plus détestés des Français.

Certaines personnes sont particulièrement détestées par leurs collègues en raison de leur comportement. Zoom sur ces mal-aimés du bureau.

Les faux gentils en haut du podium

Récemment, Viking Direct, une entreprise spécialisée dans la vente de fournitures de bureau, a réalisé un sondage concernant les collègues de travail les plus détestés par les Français. D’après les résultats, les faux gentils arrivent en tête avec 21% des voix. Leurs bonnes manières et leur douceur apparente cachant leur propension à manipuler les autres seraient à l’origine de la méfiance empêchant l’établissement de relations professionnelles saines. Le faux gentil détrône donc le râleur, précédent lauréat.

Des profils différents selon les départements

Si les faux gentils, les faux travailleurs (20%) et les lèche-bottes (12%) sont considérés par l’ensemble des salariés comme les plus insupportables, d’autres profils sont évoqués dans certains départements. Ainsi, les voleurs d’idées arrivent en 3e position dans les services dédiés au marketing et à la recherche et développement. Au niveau de la direction, les faux travailleurs arrivent en tête avec 26% des voix, suivis des personnes à l’hygiène douteuse (16%) et des impolis (13%).

Des comportements irritants et des situations gênantes

Le sondage réalisé par Viking Direct révèle également que 22% des sondés détestent les bavards qui leur coupent la parole. En outre, 16% des répondants seraient irrités par les personnes qui regardent leurs écrans et 15% par leurs collègues qui mâchent bruyamment. Par ailleurs, 41% des femmes et 38% des hommes considéreraient les odeurs corporelles comme les plus gênantes suivies du blâme d’autres collègues en leur présence. Enfin, 14% des femmes se sentiraient mal à l’aise en raison des tentatives de drague de leurs collègues.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : social - rh