Consommation : 3 conseils pour lutter contre l’obsolescence programmée

Publié le 

Consommation : 3 conseils pour lutter contre l’obsolescence programmée / iStock.com - sjharmon
Consommation : 3 conseils pour lutter contre l’obsolescence programmée / iStock.com - sjharmon

L’obsolescence programmée, vous en avez forcément entendu parler : il s’agit, pour les industriels, de réduire volontairement la durée de vie ou d’usage de leurs produits pour inciter les consommateurs à procéder à leur remplacement. Une technique qui n’est pas sans conséquences, tant sur le pouvoir d’achat des consommateurs qu’au niveau des atteintes portées à l’environnement. Car le corollaire de l’obsolescence programmée, ce sont  bien entendu les montagnes de déchets qu’elle occasionne, puisqu’il faut parfois remplacer un appareil entier alors qu’une seule petite pièce fait défaut ! Afin de lutter contre ce fléau de notre société de (sur)consommation, voici trois conseils utiles à prendre en compte avant d’acheter, puis pendant le cycle de voie de votre appareil. La planète (et votre porte-monnaie) vous remercieront !

Privilégiez les achats de produits durables !

Ça parait couler de sens mais ça vaut la peine d’être rappelé : au moment de l’achat, vous éviterez de subir les affres de l’obsolescence programmée en privilégiant les produits susceptibles de durer dans le temps. Parmi les critères qui fonderont votre choix : l’aspect, le prix, mais aussi la durée de la garantie, synonyme de certitude de disponibilité des pièces détachées. N’hésitez pas non plus à prendre des renseignements, via internet, sur le modèle que vous comptez acquérir et sur le fabricant qui le propose : vous saurez notamment si son Service Après-Vente (SAV) est réputé pour son sérieux, ou si les pièces qui composent votre appareil sont aisément remplaçables.

Réparez ou faites réparer ce qui ne fonctionne plus

La société de surconsommation nous a appris à tout simplement jeter et remplacer tout ce qui ne fonctionne plus. Pourtant, hormis certains appareils très bas gamme, il est généralement possible de tout réparer ! Si vous êtes débrouillard, apprenez donc à remettre en état les appareils hors d’usage. Des sites comme Bricoleur du Dimanche, par exemple, fourmillent de conseils et d’astuces pour tout réparer dans la maison. Forums et tutos vidéo sont également à votre service. Si vous êtes définitivement fâché avec les tournevis, vous pouvez encore faire appel à un particulier expérimenté, qui vous proposera ses services à domicile. Pensez-y !

« Upcyclez »

Upcycling, réusage et recyclage sont les trois mamelles de la consommation responsable ! Grâce à l’upcycling, vous avez désormais la possibilité de faire du neuf avec de vieux. Et ceci est possible à tous les niveaux ! Saviez-vous, par exemple, que l’assembleur d’ordinateurs Dell a présenté, lors du CES de Las Vegas 2018, une collection de joaillerie produite à partir d’or recyclé issu de cartes-mère hors d’usage ! Sans aller aussi loin, vous pouvez parfaitement pratiquer l’upcycling à votre niveau : un disque dur HS peut devenir une horloge murale, une ancienne ampoule grand format dont le filament est cassé peut devenir un joli terrarium. Quant au tambour de cette machine à laver irrécupérable, vous pouvez sans doute en faire une originale table de salon !

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : argent