Emploi : comment s'adapter à la révolution numérique ?

Publié le 

Emploi : comment s'adapter à la révolution numérique ? / iStock.com - metamorworks
Emploi : comment s'adapter à la révolution numérique ? / iStock.com - metamorworks

Face à la révolution numérique, certains métiers sont voués à la disparition, quand d'autres ne sont pas encore pratiqués. On estime que 60% des emplois en 2030 n'existent pas encore aujourd'hui. Il convient ainsi de se préparer dès maintenant, qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises.

Si le secteur des énergies renouvelables a permis 10 millions d'emploi, les nouvelles technologies apporteront également leur lot de changement. Focus sur ces futurs anciens métiers et les nouveaux qui vont faire leur apparition. 

L'ubérisation des emplois

La révolution numérique va causer de profonds bouleversements dans plusieurs secteurs. Celui des métiers est aussi concerné par ces changements. Une étude d'Adzuna montre que 23,4% des métiers proposés en ligne seront probablement remplacés par des machines en 2035. Toutefois, la majorité des emplois évolueront en fonction des nouvelles technologies. À cet effet, il est important de lister les métiers qui sont voués à la disparition. En parallèle, il faut faire état des emplois qui deviendront incontournables dans les années à venir. Dans le futur, il faudra se donner les moyens pour trouver un emploi d'avenir. Pourquoi pas opter pour la technique du personal branding qui connaît un fort succès.

Quels sont les métiers qui vont disparaître ?

Depuis le phénomène Uber qui a commencé en 2010, le métier de chauffeur de taxi est devenu incertain. Les clients se servent de leur smartphone pour “appeler” le véhicule le plus proche. Et la prochaine arrivée des voitures, des bus et des trains automatiques n'arrange pas la situation déjà précaire des chauffeurs. D'ailleurs, le stationnement numérique est déjà en plein boom. Les métiers d'employés de caisse et de personnel de renseignements sont également touchés. En ce qui concerne les guichetiers de la Sécurité sociale et de la Poste, ils feront place à des humanoïdes ou des bornes. Au sein des supermarchés, ce sont les postes d'employés de caisse qui disparaîtront petit à petit. Les produits pourront être encaissés par des zapettes ou des caisses libre-service ce qui s'implante déjà progressivement. La liste des métiers voués à disparaître continue : les assistants commerciaux, les secrétaires, les contrôleurs de billets ou encore les facteurs tels qu'on les a toujours connus. Préparez d'ores et déjà votre reconversion ! Au niveau des industries, 887 usines ont fermé leurs portes depuis 2012. Le déclin des industries textiles, métallurgiques et électroniques aura forcément un impact important chez les ouvriers non qualifiés.

Et les futurs métiers ?

Les ingénieurs en Intelligence Artificielle seront très demandés sur le marché de l'emploi. Leur mission sera de concevoir des engins intelligents, comme des voitures ou des robots automatisés. Les ingénieurs en nanotechnologie seront également convoités. Leur tâche consistera à proposer des solutions nanotechnologiques qui faciliteront la vie des citoyens, comme les matériaux de construction qui se réparent d'eux-mêmes. Les autres futurs métiers seront les spécialistes du datamining, les régulateurs numériques ainsi que les rudologues.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : emploi