Entraide : le plan "zéro SDF" exemplaire de la Finlande

Publié le 

Entraide : le plan "zéro SDF" exemplaire de la Finlande / iStock.com - bowie15
Entraide : le plan "zéro SDF" exemplaire de la Finlande / iStock.com - bowie15

En Finlande, le plan “logement d'abord” est un véritable succès. Cette politique lui a permis de faire baisser progressivement le nombre de SDF. Ce modèle mérite d'être appliqué dans d'autres pays.

S'il y a dix ans, le nombre des sans-abri en Finlande était de 18 000, le pays n'en compte plus que 7 000 actuellement. Ce résultat atteste de l'efficacité de la politique “logement d'abord” mise en place par le gouvernement. De son côté, la France choisit de construire des logements sociaux.

Construction de logements pérennes

Le programme “Un logement d'abord” initié par le gouvernement finlandais s'appuie sur deux principes fondamentaux : construire des logements sociaux et les destiner en priorité aux sans domicile fixe. Auparavant, en guise d’aide, l'État finlandais proposait un hébergement temporaire et la méthode en escaliers qui consiste à faire passer le SDF d'un niveau social à un autre, se traduisant par un appartement de plus en plus cossu. Mais, faute de résultats satisfaisants, ce programme a été délaissé. La politique actuellement en place en matière d'hébergement social consiste à donner dès le départ un logement aux sans-abri. Leur situation se stabilise ainsi plus vite et ils jouissent d'une ascension sociale facilitée. Pour accompagner cette politique d’aide pour les SDF, les centres d'hébergement d'urgence ont été modifiés en logements pérennes. Selon Juha Kaakinen, responsable chez Y-Foundation, le but est d'en terminer avec l'itinérance au lieu de se cantonner à la gérer.

D'autres subventions aux sans-abri

Hormis la possibilité de se loger, les sans domicile fixe finlandais bénéficient au début d'une subvention sociale pour leur loyer. Tous les jours, ils sont coachés par des spécialistes en intégration pour trouver un travail, reprendre goût à la vie et s'intégrer au mieux dans la société. Il faut savoir que ce genre de programme est appliqué en Finlande depuis 1987. Le doute n'est plus permis concernant son efficacité et la Fondation Abbé Pierre, qui continue sa lutte contre le mal-logement en France, s'emploie à transposer cette méthode depuis plusieurs années en France. Pour le moment, ces logements sont destinés aux personnes seules, contrairement aux différents logements sociaux dans l'Hexagone.

L'investissement nécessaire

En huit ans, ce sont près de 240 millions d'euros qui ont été investis dans ce programme. Ce budget a essentiellement servi au réaménagement des refuges et à la construction de nombreux nouveaux logements. “Un logement d'abord” a commencé son aventure dans une dizaine de villes, avant d’être démocratisé. Selon les estimations, cette politique permet de réaliser une économie de 15 000 € par personne et par an. Ces logements sont équipés de tout le confort possible : un espace gymnastique, un sauna, un mobilier complet, et en fonction des possibilités, un potager partagé. De plus, ces demeures sont climatisées, l'accès à Internet est gratuit et chaque locataire dispose de son propre contrat d'eau et d'électricité. Véritable succès, ce programme doit inspirer les autres pays pour favoriser un mieux vivre général.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : habitation