Environnement : l’urine humaine sera-t-elle le nouvel « or vert » ?

Publié le 

Environnement : l’urine humaine sera-t-elle le nouvel « or vert » ? / iStock.com - Querbeet
Environnement : l’urine humaine sera-t-elle le nouvel « or vert » ? / iStock.com - Querbeet

Utilisée dans de nombreux pays africains pour fertiliser le sol, l’urine humaine est en passe de devenir le nouvel or vert. En effet, riche en phosphore, en potassium et en azote, cette ressource naturelle insoupçonnée serait bénéfique aux végétaux.

D’après les chercheurs, un être humain produirait près de 38 000 litres d’urine, de quoi remplir une citerne. De nombreuses recherches sont aujourd’hui menées pour valoriser cette ressource longtemps inexploitée.

Des recherches en cours

Des recherches et des expérimentations sont en cours dans certains pays comme l’Ouganda pour l’utilisation de ce fertilisant naturel. En Europe où l’usage du WC raccordé au tout à l’égout est la règle, la difficulté consiste à séparer l’urine des autres eaux usées. La solution consisterait à mettre en place des toilettes permettant de séparer les déjections selon leur nature. Concernant l’ammoniaque contenue dans l’urine, un laboratoire suisse a déjà réussi à mettre en place un procédé de nitrification permettant de stabiliser le liquide. Seuls le phosphore et l’azote seront conservés pour être utilisés dans l’agriculture.

Un engrais "tout bénef’"

L’usage de l’urine comme intrant serait bénéfique à plus d’un titre, notamment en raison de sa gratuité. Ainsi, les agriculteurs pourront économiser sur l’achat d’engrais et proposer leurs produits à des prix plus abordables. En outre, l’utilisation de l’urine permettrait de freiner l’exploitation des gisements de phosphate, qui sont des ressources non renouvelables. Enfin, l’extraction de l’urine du circuit de traitement des eaux usées permettrait également de réduire les rejets de polluants dans la nature.

Des astuces pratiques

La première recommandation est de récolter l’urine dans un bidon ou directement dans un arrosoir. Il est aussi possible d’investir dans un séparateur à installer sur les toilettes. Quoi qu’il en soit, il est important d’utiliser cet engrais dans les 24 heures pour tirer profit de ses composants. Utilisée pure, l’urine risque de brûler les racines des jeunes plants. Il est donc conseillé de la diluer à raison de 10 litres d’eau pour 1 litre d’urine. Enfin, il est recommandé de ne recycler que l’urine d’une personne saine qui ne suit aucun traitement médical.

Cet article a recueilli 3 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : nature