High-tech : Facebook intéressé par nos données bancaires

Publié le 

High-tech : Facebook intéressé par nos données bancaires / iStock.com - oatawa
High-tech : Facebook intéressé par nos données bancaires / iStock.com - oatawa

Décidément, le réseau social Facebook ne cesse de faire parler de lui. Encore une fois, la protection des données fait polémique. Il est effectivement intéressé par les données bancaires de ses deux milliards d'abonnés.

Si Facebook instaure régulièrement de nouvelles règles pour facilité son utilisation, il souhaite également disposer des données bancaires de ses membres. D'après le Wall Street Journal, les responsables du réseau social auraient approché les banques pour obtenir ces renseignements confidentiels. Une information qui provoque de nouvelles inquiétudes chez les utilisateurs.

Une politique controversée

En dépit de tous les efforts déployés par les réseaux sociaux pour sécuriser la vie privée et les informations personnelles de ses membres, il apparaît que le n°1 des réseaux sociaux ne soit pas vraiment disposé à agir dans ce sens. Le Wall Street Journal vient en effet de révéler que l'entreprise aurait contacté certaines banques américaines, dont Wells Fargo, Chase, Citi ou encore US Bancorp, dans le but d'obtenir certaines informations. Facebook désire acquérir toutes les données concernant les transactions réalisées via carte bancaire ainsi que les soldes des comptes de ses abonnés. Les banques, de leur côté, se sont montrées réticentes face à cette demande. Si Wells Fargo est restée muette, une porte-parole de Chase a indiqué que sa politique interne lui interdit de partager ce genre d'informations. Cette banque a par conséquent refusé cette proposition. D'autres établissements, dont Citi, ont en revanche accepté cette demande. Ils estiment que cette initiative pourrait modifier les modes de paiement et de consommation de leurs clients. 

De nouvelles fonctionnalités en vue

Bien qu'aucune précision n'ait été révélée quant à la réelle utilisation de ces données, Facebook a tenu à se montrer rassurant. Un responsable a indiqué à l'Agence France Presse qu'à l'instar des autres entreprises internet ayant des activités commerciales, Facebook s'associe aux banques et aux émetteurs de cartes bancaires afin de proposer certains services. Il semblerait que ces informations bancaires soient destinées à une fonctionnalité inédite permettant de connaître le solde de son compte et d'être alerté si des tentatives de fraudes surviennent. En échange, le réseau social proposerait à ces banques de placer leurs offres à des endroits stratégiques ou de leur accorder certains accès auparavant interdits. 

Les GAFA très intéressés par les données bancaires et personnelles

Depuis l'affaire Cambridge Analytica, les pratiques de Facebook sont passées au crible. Par ailleurs, les données personnelles, quelle que soit leur nature, sont de véritables mines d'or pour les GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon). Les relations entre ces géants technologiques et les banques deviennent ambiguës. Quoi qu'il en soit, il est nécessaire d'adopter les bons gestes de la sécurité numérique pour éviter toutes les tentatives de fraude et de piratage possibles. 

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : high tech