Insertion des travailleurs handicapés dans l'entreprise : où en est-on ?

Publié le 

Insertion des personnes handicapés dans l'entreprise : où en est-on ?/iStock.com-nullplus
Insertion des personnes handicapés dans l'entreprise : où en est-on ?/iStock.com-nullplus

Le nombre de travailleurs handicapés atteint désormais la barre des 1 million. Grâce à la loi du 10 juillet 1987 et aux autres textes qui ont suivi, ils sont aujourd'hui mieux reconnus et intégrés dans la société. La fonction publique à elle seule dénombre 232 206 travailleurs en situation de handicap. Où en est-on par rapport à l’insertion des handicapés dans le monde de l’entreprise ?

L’insertion des personnes handicapées sur le marché du travail s’est améliorée depuis environ 30 ans, notamment grâce aux lois en vigueur. Toutefois, les programmes mis en place à cet effet rencontrent actuellement des problèmes de financement. Ces difficultés affectent entre autres le maintien à l’emploi de cette population. Explications.

Travailleurs handicapés : amélioration globale de la situation en milieu professionnel

La loi du 10 juillet 1987 a obligé les entreprises et les institutions publiques à employer des travailleurs handicapés. L’Agefiph (association de gestion du fonds pour l’insertion des personnes handicapées) a été créée pour soutenir cette initiative. Selon cette législation, les sociétés ayant 20 salariés ou plus doivent compter 6% de handicapés dans leurs effectifs. Les établissements ne respectant pas ce quota sont obligés de verser une contribution à l’Agefiph en guise de sanction.

Actuellement, les effets de cette loi restent modestes avec les 3,3% de travailleurs handicapés évoluant dans le monde de l’entreprise. Néanmoins, il s’agit d’environ 1 million de personnes handicapées ayant eu accès à un emploi. De ce fait, le texte de 1987 a contribué à améliorer l’intégration du handicap dans le milieu professionnel.

Créé en 2006, le fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) a par ailleurs présenté un bilan assez encourageant pour l’année 2016. L’organisme présente une amélioration du taux d’emploi d’environ 1,58 point sur 10 ans. Les fonctions publiques dénombrent ainsi 232 206 personnes bénéficiaires de l’obligation d’emploi (BOE). Ce taux d’emploi légal tient compte des travailleurs handicapés et des dépenses liées engendrant des frais déductibles.

Problèmes de financement de l'association de gestion

L’Agefiph est en partie financée par les “contributions” des employeurs. En raison de l’intégration progressive des handicapés, de plus en plus d’entreprises ne sont plus obligées de payer la sanction dictée par la loi. Ainsi, le nombre de sociétés ayant dû verser la contribution associée a baissé de plus de 28%.

Le FIPHFP se retrouve également contraint de réduire son budget de 25% en raison de la diminution des fonds issus de ces sanctions. Paradoxalement, les programmes dédiés à l’intégration des handicapés se retrouvent ainsi à court de financement en raison de leurs bons résultats. Par conséquent, la nouvelle administration devrait revoir les dispositifs en place pour poursuivre les avancées réalisées depuis la loi de 1987.

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : emploi