Un hôpital crée son réseau social pour sortir les malades de l'isolement

Publié le 

Journée de la solidarité : l'hôpital crée son réseau social pour les malades / iStock.com - monkeybusinessimages
Journée de la solidarité : l'hôpital crée son réseau social pour les malades / iStock.com - monkeybusinessimages

Depuis avril 2017, l’hôpital Foch, dans les Hauts-de-Seine, a mis en place un réseau social baptisé My Hospi Friends. L’objectif est de sortir les patients de l’isolement qui les guette durant leur période d’hospitalisation.

Hospitalisé pendant cinq mois et demi à la suite d’un accident de voiture, Julien Artu s’est rendu compte que les visites de ses proches devenaient de plus en plus rares. Il a donc eu l’idée de créer My Hospi Friends pour permettre aux patients de se contacter et de discuter.

Un réseau social pour les patients

Pendant sa période d’hospitalisation, Julien Artu a pensé qu’il y avait forcément des malades dans d’autres chambres qui avaient envie d’échanger et de faire connaissance avec lui. La détresse d’un patient tétraplégique qui n’était pas sorti de l’hôpital depuis des années l’a aussi marquée. Il a donc eu l’idée de connecter les patients entre eux via un réseau social dédié. D’après lui, My Hospi Friends est plus adapté que Facebook, car les membres du réseau social de Mark Zuckerberg travaillent en journée et disposent donc de peu de temps pour se connecter. En revanche, les personnes hospitalisées peuvent se connecter tout le temps après les soins du matin.

Un concept novateur

D’après Valérie Moulins, directrice de communication de l’hôpital Foch, l’idée de Julien Artu est arrivée à point nommé. En effet, l’établissement était en quête de nouvelles stratégies pour améliorer le bien-être de ses patients. Ainsi, les responsables n’ont pas hésité à équiper les chambres de deux de ses services de tablettes à écran tactile. Les patients accèdent ainsi à My Hospi Friends, mais aussi à divers jeux et chaînes. Une équipe dédiée anime des discussions autour de nombreux thèmes comme le jardinage, le sport, les animaux ou la mode. Les malades ont également la possibilité de faire de nouvelles rencontres. En un peu plus d’un mois, le réseau social serait devenu si populaire que des patients d’autres services s'y connectent depuis leur smartphone. D’après Valérie Moulins, My Hospi Friends permet aux pensionnaires de s’évader et d’oublier leurs soucis de santé.

Un bel avenir

Cette période d’essai à l’hôpital Foch semble présager un avenir prometteur pour My Hospi Friends. Deux autres hôpitaux, dont le CHU de Bordeaux, seraient intéressés par la mise en place du réseau social au sein de leur établissement. De son côté, Julien Artu envisage de créer une version dédiée aux adolescents hospitalisés dans les services de pédiatrie et même une autre déclinaison pour les personnes âgées.

Cet article a recueilli 7 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé