La masse salariale : tout comprendre

Publié le 

La masse salariale : tout comprendre / Istock.com - Tinnakorn Jorruang
La masse salariale : tout comprendre / Istock.com - Tinnakorn Jorruang

Dans la gestion d’une entreprise, la rémunération constitue un détail crucial. Pour retenir des talents intéressants dans ses rangs, une entreprise se doit de proposer une grille salariale motivante. Toutefois, cette dernière doit tenir compte du chiffre d’affaires global de la société de façon à la maintenir rentable face à la concurrence. Ainsi, la gestion de la masse salariale fait partie des préoccupations majeures d’un entrepreneur, qu’il s’agisse d’une petite ou d’une grande enseigne. Elle concerne directement le capital humain et mérite de ce fait un maximum d’attention.

Pour fonctionner, une entreprise a l’obligation de proposer un juste salaire à ses collaborateurs, en tenant à la fois compte du marché de l’emploi et du travail accompli. Parmi les nombreuses dépenses d’une société, la masse salariale demeure la plus grande. Une bonne valorisation de l’entreprise passe par une gestion intelligente et efficace de sa masse salariale. Cette politique doit prendre plusieurs critères en compte. Décryptage.

La masse salariale : définition

Abrégée MS, la masse salariale d’une entreprise constitue, selon la définition émise par l’INSEE, la somme de toutes les rémunérations brutes versées à ses salariés tout au long d’un exercice. Concrètement, il s’agit du cumul des salaires bruts perçus par les employés de l’entreprise. Elle se compose notamment du salaire en question et des primes accordées. De ce fait, le montant de la masse salariale d’un établissement dépend majoritairement du nombre de personnes employées ainsi que de la politique de rémunération adoptée. En général, la masse salariale occupe entre 20% et 80% du budget global d’une entreprise. Toutefois, la situation varie en fonction du domaine d’exercice de l’entreprise étant donné que certains métiers sont mieux rémunérés.

Les utilités de la masse salariale

La valeur d’une entreprise sur le marché, face à ses concurrents, est évaluée en partie sur sa masse salariale. Elle constitue un indicateur infaillible de la performance économique de la société et joue un rôle capital dans la gestion et l’anticipation des coûts tout en permettant d’estimer la rentabilité de l’établissement. En d’autres termes, la masse salariale est un critère de compétitivité pour l’entreprise, d’où l’importance de sa bonne gestion. En outre, ce paramètre est également déterminant dans la sécurisation des talents au sein de l’entreprise. En effet, une mauvaise gestion de la masse salariale, pouvant se traduire par l’attribution d’une rémunération peu tentante, est une des raisons qui les amènent à partir.

Le calcul de la masse salariale

La bonne gestion d’une entreprise requiert de garder un œil attentif sur l’évolution de la masse salariale. Cette dernière se calcule de différentes façons, selon son utilisation. En effet, le montant de la MS sert autant en interne pour contrôler le budget lié au capital humain, qu’en externe pour des statistiques sectorielles ou des taxes à acquitter. En général, la masse salariale est obtenue par la simple addition des rémunérations brutes et des primes. Toutefois, les comptables d’une entreprise incluent dans le calcul les cotisations patronales et les congés payés. Une autre formule concerne la MS budgétaire et prend les indemnités de licenciement.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : comptabilité