Le skrei, ce poisson venu du Nord que tout le monde s'arrache

Publié le 

Le skrei, ce poisson venu du Nord que tout le monde s'arrache / Istock.com - Annalleysh
Le skrei, ce poisson venu du Nord que tout le monde s'arrache / Istock.com - Annalleysh

Délicieux et bons pour la santé, les poissons font partie des produits les plus appréciés. Parmi ces derniers, le saumon, particulièrement prisé dans la gastronomie norvégienne, occupe une place prépondérante. Néanmoins, cette source d’Oméga-3 n’est pas l’unique produit de pêche reconnu dans les pays nordiques, bien qu’il représente la majorité de la production. En effet, un engouement particulier se développe autour du skrei, un cabillaud norvégien. Ce poisson à la chair blanche délicate est considérablement apprécié dans la sphère gastronomique.

Pêché dans des conditions difficiles, dans les mers froides de la Norvège, le skrei est un véritable délice. Dans le monde de la gastronomie, il est qualifié de cabillaud norvégien haut de gamme et bénéficie, comme garantie de sa qualité de pêche et de conditionnement, d’un label dédié. Sa chair tendre d’une impeccable blancheur, en plus d’être savoureuse, est riche en apports nutritifs. Zoom sur les caractéristiques de ce cabillaud de qualité.

Le skrei, le poisson haut de gamme norvégien

Les idées reçues sur les poissons sont loin d’en faire un aliment détesté. Au contraire, ce poisson fait partie des produits phare en gastronomie. Certains pays comme la Norvège les ont ancrés dans leur économie nationale. Spécialistes du saumon d’élevage, les pays nordiques ont longtemps été pointés du doigt en raison des conditions d’élevages trop chimiques qu’ils utilisent. Afin de redorer son blason de leader mondial dans la production de poissons d’élevage, la Norvège compte actuellement sur le skrei, un poisson haut de gamme provenant de la mer de Barents. Ce cabillaud de luxe a vite fait de capter l’attention mondiale. D’ailleurs, les chefs étoilés scandinaves et parisiens n’ont pas tardé à le cuisiner à travers des plats d’exception.

Un poisson historique

Connu depuis l’époque des Vikings, le skrei est une fierté norvégienne. Son nom est d’ailleurs inspiré du dialecte viking “skrida” qui signifie littéralement “j’avance”. Le skrei aurait été péché pour la première fois au Xème siècle. Depuis, cette activité n’a cessé de gagner du terrain. Loin d’être en danger comme les requins en Méditerranée, le skrei est une espèce abondante qui se pêche en début d’année dans la mer de Barents. Pour poursuivre son développement, ce poisson migre, de janvier à avril, vers les eaux moins froides situées au nord du pays. Une fois pêché, le skrei est vidé et séché artisanalement dans les petits villages des îles Lofoten pour être par la suite salé. Autrement, il peut être expédié frais à la distribution, arborant un label de qualité sur sa nageoire.

Le skrei, un aliment peu calorique

Plébiscité par les plus grands chefs étoilés d’Europe, le skrei se prête à de nombreuses préparations culinaires. Sa fine chair blanche immaculée, en plus d’être visuellement appétissante, est très peu calorique et renferme à peine 1% de lipides pour 100 g. Toutefois, ses avantages nutritifs ne se limitent pas là. En effet, ce délicieux cabillaud haut de gamme renferme des sels minéraux, des oligo-éléments importants et, par-dessus tout, est particulièrement riche en protéines. Se consommant frais ou séché, il concentre des vitamines D et B12 en quantité, ce qui en fait un aliment parfait pour adopter le régime viking qui fait des adeptes.