Maladie d'Alzheimer : les bienfaits d'un régime cétogène sur le cerveau

Publié le 

Maladie d'Alzheimer : les bienfaits d'un régime cétogène sur le cerveau / iStock.com-monsitj
Maladie d'Alzheimer : les bienfaits d'un régime cétogène sur le cerveau / iStock.com-monsitj

Constatant que les diabétiques présentent des risques plus élevés de développer la maladie d’Alzheimer, le Dr Michèle Serrand a mis au point un régime dit cétogène. L’objectif est d’enrayer la maladie à défaut de guérir les patients.

Le Dr Michèle Serrand, gériatre à l’hôpital Arthur Gardiner de Dinard, a mené des recherches dans le but d’enrayer la maladie d’Alzheimer pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement. Zoom sur le régime cétogène qui constitue un espoir pour des millions de malades à travers le monde.

Le glucose pointé du doigt

Le Dr Michèle Serrand est partie du constat que les diabétiques présentent un risque 2 à 5 fois plus élevé que la normale de développer la maladie d’Alzheimer. D’après une étude publiée dans la revue Lancet, le risque est même multiplié par 37 pour les patients cumulant des complications de la maladie. D’après les résultats d’autres enquêtes, 20 à 40% du glucose apporté par l’alimentation n’est pas utilisé chez les patients atteints de la maladie d’Alzheimer. En outre, l’organisme de ces derniers fabrique des produits de glycation avancés (AGE) au niveau de la rétine, des reins, du système nerveux central et des nerfs périphériques.

Les cétones à la rescousse

En temps normal, le cerveau utilise le glucose comme source d’énergie. Cependant, lorsque le patient adopte un régime pauvre en glucide, le cerveau puise l’énergie dont il a besoin dans les cétones issues de la transformation des acides gras par le foie. D’après les études du Dr Serrand, en période de jeûne, la concentration de cétones dans le sang passe de 3 à 7 mmol/L. Si la gériatre ne promet aucun miracle, les essais cliniques ont démontré les bienfaits du régime cétogène sur certains patients. Selon les résultats d’analyses menées par des scientifiques de l’Université de Californie, aux États-Unis, ce régime pauvre en glucose et riche en graisses serait bénéfique aussi bien pour les patients atteints de la maladie d’Alzheimer que ceux souffrant de la maladie de Parkinson.

Le régime cétogène en pratique

Le régime cétogène préconisé par le Dr Serrand privilégie les aliments riches en bonnes matières grasses comme les oméga 3, 6 et 9. La gériatre recommande ainsi la consommation d’huile de coco. En revanche, elle déconseille les aliments riches en glucides et en protéines. En outre, les produits alimentaires riches en graisses saturées sont à proscrire, notamment ceux issus de l’industrie. Enfin, les produits laitiers doivent être limités à 2 portions par jour. Toutefois, le régime cétogène est déconseillé pour les patients souffrant d’insuffisance rénale.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : régimes