Mode : faut-il laver ses vêtements neufs avant de les porter ?

Publié le 

Mode : faut-il laver ses vêtements neufs avant de les porter ? / iStock.com - tilo
Mode : faut-il laver ses vêtements neufs avant de les porter ? / iStock.com - tilo

Suite à un coup de cœur, les amateurs de shopping ont souvent hâte de porter leurs nouveaux vêtements. Pourtant, il est déconseillé de les mettre immédiatement en contact avec la peau. En effet, les tissus neufs peuvent contenir des produits chimiques potentiellement nocifs ou des agents pathogènes. Il vaut mieux les laver avant. Explications.

Faut-il laver ses vêtements neufs avant de les porter ? Bien sûr, les plus impatients ne se posent même pas la question. Avant l’achat, ces habits sont passés de la chaîne de fabrication aux rayons des magasins. De ce fait, ils ont pu être contaminés par une multitude de substances nocives et d’agents pathogènes entre-temps. Il est ainsi fortement conseillé de les laver avant de les porter !

Se protéger des substances nocives

Le nickel, le plomb et les colorants azoïques font partie des nombreuses substances toxiques pouvant se retrouver dans les vêtements neufs. Outre les contaminations accidentelles, certains de ces produits peuvent être utilisés dans le traitement du textile en usine. Ils entraînent notamment une irritation de la peau, des crises allergiques, voire des maladies telles que le saturnisme.

En principe, ces substances sont formellement interdites au sein de l’Union européenne. Toutefois, la production vestimentaire tend à se délocaliser depuis un certain temps. De ce fait, la prudence est de mise concernant la certification CE de toute nouvelle acquisition. Il est également important de rester vigilant lorsque le produit en question vient d’un pays non membre de l’Union Européenne.

Gare aux agents pathogènes !

Au-delà des apparences, les vêtements neufs ne sont pas réellement propres. En effet, ils sont passés de mains en mains avant d’arriver dans votre garde-robe. De l’usine aux rayons, de nombreuses personnes les ont manipulés, sans parler de l’étape incontournable de l’essayage. Il s’agit d’une multitude d’occasions pour le textile de devenir un nid à agents pathogènes. Par ailleurs, il suffit d’une seule vendeuse atteinte de la grippe ou d’un responsable du packaging atteint d’une maladie infectieuse pour être contaminé ! De plus, la composition de l’emballage n’est pas nécessairement connue.

Des infections transmises par des vêtements neufs ?

Le risque de transmission d’infections est surtout élevé dans le cas des sous-vêtements et des bas de maillot de bain. En effet, une autre cliente a pu les avoir déjà essayés avant. Même si elle les a mis par-dessus ses sous-vêtements propres, le danger reste réel. Ils ont en effet pu être en contact avec des sécrétions ou la transpiration d’un sujet potentiellement porteur d’une infection. De plus, ces zones sont particulièrement sensibles aux allergènes et aux substances irritantes. En somme, il est indispensable de laver les vêtements neufs.

Toutefois, comme le souligne le chef du service de dermatologie du CHRU de Brest, Laurent Misery : “Les laver une fois ne changera rien”. Il vaut mieux prévoir plusieurs programmes de rinçage pour être sûr.

Cet article a recueilli 3 avis. 67% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : loisirs