Octobre rose : tout savoir sur le cancer du sein et son dépistage

Publié le 

Octobre rose : tout savoir sur le cancer du sein et son dépistage/iStock.com - Pongasn68
Octobre rose : tout savoir sur le cancer du sein et son dépistage/iStock.com - Pongasn68

Affectant une femme sur huit en France, le cancer du sein peut être traité dans neuf cas sur dix s’il est détecté suffisamment tôt. Pour lutter efficacement contre cette maladie, le dépistage précoce s’avère indispensable.

À l’occasion de l’Octobre Rose, mois de sensibilisation au dépistage du cancer du sein, il est nécessaire de rappeler l’importance de la détection précoce de cette maladie. En effet, plus un cancer du sein est découvert tôt, plus les chances de guérison augmentent.

Le cancer féminin le plus fréquent

Touchant plus de 54 000 femmes en France chaque année, le cancer du sein est le plus fréquent et le plus meurtrier. Caractérisée par une tumeur maligne affectant la glande mammaire, cette maladie se manifeste par l’apparition d’une grosseur nouvelle au sein ou à l’aisselle. Toute modification de la taille, de la forme du sein ou encore de l’aspect de la peau ainsi que tout écoulement par le mamelon doivent aussi être signalés au médecin. À noter que le cancer du sein se présente généralement sous la forme d’une petite boule, parfois palpable à main nue par la patiente. Pour lutter contre cette maladie, une surveillance attentive des modifications de la poitrine est nécessaire. Par ailleurs, il est recommandé de faire des examens réguliers de dépistage.

 

Dépistage précoce : pourquoi est-ce important ?

Pour réduire les risques de développer un cancer du sein, la palpation des seins et des aisselles doit être régulièrement effectuée par un médecin. Ces examens lui fourniront des indications essentielles. En cas de doute d’anomalie, il prescrira une mammographie ou une échographie. À noter qu’à partir de 30 ans, un suivi médical doit être effectué tous les 6 mois ou au moins une fois par an.

Le dépistage organisé du cancer du sein

Établi par la Direction générale de la santé, le programme national de dépistage organisé du cancer du sein s’adresse à toutes les femmes entre 50 et 74 ans. Cette mesure vise à réduire le nombre de décès dus à cette maladie. Le dépistage précoce augmente les chances de guérison et de réduction des séquelles occasionnées par certains traitements.

Ainsi, tous les 2 ans, les femmes entrant dans cette catégorie d’âge reçoivent une invitation pour une mammographie de dépistage. L’invitation est accompagnée d’une liste de radiologues agréés du département et d’un bon de prise en charge. Sur présentation de ce dernier, du courrier d’invitation et de la carte vitale, la consultation est gratuite et prise en charge par l’Assurance Maladie. En cas de résultat normal, une deuxième lecture est systématiquement réalisée par un second radiologue expert. En revanche, dans certains cas, la mammographie peut être complétée par une échographie des seins.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : Cancer