Phytothérapie : et si les plantes prenaient soin de nous ?

Publié le 

Phytothérapie : et si les plantes prenaient soin de nous ? / iStock.com - MarcoMarchi
Phytothérapie : et si les plantes prenaient soin de nous ? / iStock.com - MarcoMarchi

Avant l’apparition de la médecine moderne au XIXe siècle, les malades étaient soignés avec des plantes. Cette méthode de soin, désormais appelée phytothérapie, fait actuellement de plus en plus d’adeptes.

La tendance aux produits bio ne touche pas uniquement le secteur agroalimentaire, mais aussi la pharmacologie. Présentées en entier, sous forme de gélules ou de tisanes, les plantes médicinales trouvent aujourd’hui leur utilité pour soigner divers maux.

Diverses origines

Les peuples anciens utilisaient des plantes médicinales pour se soigner comme le prouve une tablette sumérienne vieille de 5 millénaires et des papyrus égyptiens datant du 16e siècle av. J.-C.. Les Grecs, les Égyptiens et de nombreux autres en faisaient autant. D’après les derniers chiffres publiés par l’Organisation mondiale de la santé, près de 22 000 plantes seraient employées par les médecines traditionnelles parmi les 500 000 végétaux répartis sur la surface du globe. Pour l’instant, seules 3 000 espèces auraient fait l’objet d’études scientifiques.

600 médicaments

D’après Jacqueline Viguet-Poupelloz de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), près de 600 médicaments de phytothérapie issus de 200 plantes différentes seraient aujourd’hui commercialisés en France. Pour en proposer à la vente, les fabricants doivent obtenir une autorisation de mise sur le marché suite à la présentation d’un dossier précisant les origines des plantes et leur conformité avec la pharmacopée en vigueur en Europe. Si les médicaments allopathiques doivent faire l’objet de tests cliniques, ceux de la phytothérapie en sont exemptés, d’où les avis mitigés quant à leur efficacité.

Des applications différentes

Si des doutes peuvent subsister sur l’efficacité de certains médicaments de phytothérapie, d’autres sont désormais reconnus. Ils seraient composés de molécules de plantes toxiques à faible dose. Ainsi, la pervenche de Madagascar serait efficace contre les troubles du rythme cardiaque, mais aussi des cancers et certaines maladies chroniques. Le pavot de Californie permettrait de traiter les troubles anxieux, tandis que le Ginkgo Biloba améliorerait la circulation sanguine. L’on répertorie également diverses plantes luttant contre les troubles de la ménopause, les troubles digestifs ou l’insomnie.

Découvrez en vidéo avec Pratiks les bienfaits du rooibos :

 


Qu'est-ce que le rooibos par Pratiks

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : santé