Vie Pro : en 30 ans, la population active française a bien changé

Publié le 

Vie Pro : en 30 ans, la population active française a bien changé
Vie Pro : en 30 ans, la population active française a bien changé

Une étude récente menée par la Direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques ou Dares, rattachée au ministère du Travail, établit le profil de la population active des années 2010. D’après les résultats, le profil des travailleurs a bien changé en 30 ans.

Les travaux menés par la Dares ont permis de comparer le profil des actifs des années 2010 avec celui des travailleurs des années 80. D’après les résultats, les actifs de notre époque sont plus diplômés, plus vieux et travaillent pour la plupart dans le tertiaire.

Plus qualifiés

D’après la Dares, en 30 ans, le nombre de travailleurs arrivés jusqu’au bout de leurs formations initiales a fortement augmenté. Ainsi, plus de 20% des actifs ont un bac+3 ou plus contre seulement 6% trente ans auparavant. Parallèlement, le nombre de cadres a progressé de près de 2,4 millions et celui des professions intermédiaires de 2 millions. Cependant, les métiers nécessitant peu de qualification n’ont pas reculé pour autant. En effet, certaines activités comme celles des aides à domicile ou des assistantes maternelles ne sont pas automatisables.

Plus vieux

D’après les statistiques publiées par la Dares, les 50 ans et plus forment près de 30% de la population active des années 2010 contre seulement 17% dans les années 80. Ce vieillissement est observé dans de nombreux corps de métier tels que la fonction publique, l’armée, les pompiers ou la police. En revanche, les moins de 30 ans sont plus nombreux dans les secteurs de l’informatique et des télécommunications. Les jeunes sont également majoritaires dans les emplois peu qualifiés comme les emplois saisonniers et ouvriers.

Plus de femmes

Les femmes actives sont aujourd’hui plus nombreuses qu’au début des années 80. La Dares recense 3,2 millions de femmes supplémentaires sur le marché du travail contre 200 000 individus en plus chez les hommes. Elles travaillent dans divers secteurs autrefois réservés aux hommes, notamment le BTP et l’armée. D’après les statistiques, près du quart des ingénieurs et des cadres de l’industrie sont des femmes.

Plus d’apprentis

L’étude menée par la Dares montre également que le nombre d’apprentis a fortement augmenté en 30 ans, passant de 254 000 dans les années 80 à 308 000 dans les années 2010. Les jeunes sont aujourd’hui nombreux à cumuler emploi et formation, soit en alternance, soit en effectuant des jobs étudiants ou des stages en entreprise.

Plus d’emplois dans les services

L’étude de la Dares montre aussi que le secteur tertiaire est le plus créateur d’emplois au cours des 30 dernières années. Les services à la personne et ceux dans les domaines de la santé et du social sont les plus en vue. D’après Charline Babet, ce boom du secteur tertiaire résulte de nombreux facteurs tels que la hausse du niveau de fécondité, le vieillissement de la population et les politiques publiques visant à développer ces secteurs. En outre, l’essor du commerce en ligne et de l’informatique n’est pas étranger à cette situation.

Cet article a recueilli 1 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : social - rh