Bore-out : définition, symptômes et traitement

Publié le 
Bore-out : définition, symptômes, traitement / iStock.com - cyano66
Bore-out : définition, symptômes, traitement / iStock.com - cyano66
Qui n’a jamais, au travail, regardé les minutes défiler sur sa montre, navigué sur le web pour tuer le temps ou encore fait durer ses pauses ? L’ennui professionnel peut être ponctuel et sans gravité. Cependant, pour certaines personnes, il est quotidien et peut alors devenir une véritable pathologie à prendre au sérieux.


Qu’est-ce que le bore-out ?

Le bore out est une pathologie causée par l’ennui au travail. Également appelé « syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui », le bore-out peut avoir de graves conséquences comme la dépression et même le suicide.

Le bore-out est donc l’opposé du burn-out qui lui est un épuisement dû à un trop-plein d’activité. Si le burn-out peut être reconnu comme maladie professionnelle, le bore-out est encore tabou. Pourtant, l’oisiveté au bureau – ou chez soi pour celles et ceux qui travaillent à domicile - n’a rien d’anodin.

Les différents symptômes du bore-out

L’ennui au travail n’est pas l’unique symptôme du bore-out. Il y a aussi le sentiment de démotivation, l’anxiété, la culpabilité, la tristesse, la morosité ou encore la sensation d’isolement. 

D’autres éléments indiquent un bore out : désintérêt pour le travail, nombreuses erreurs, lenteur, fatigue importante, sentiment de frustration, impression d’être inutile et sous-évalué...

Ces divers symptômes ne sont pas à prendre à la légère. Ils peuvent en outre déborder sur la vie privée des personnes les ressentant et les faire sombrer dans la dépression pouvant quant à elle mener au suicide.

Se sortir du bore-out

Pour se sortir du bore-out, il faut tout d’abord reconnaître les symptômes et pouvoir en parler. Selon les spécialistes, la meilleure solution pour aller mieux est de changer de travail puis de trouver un nouveau poste correspondant davantage à son tempérament, à ses besoins. 

Mais quitter son travail et en trouver un autre n’est pas forcément simple. Parler de son mal-être à ses supérieurs peut alors être une bonne idée afin de chercher une solution. Ces derniers peuvent par exemple proposer un plan d’accompagnement individuel ou encore confier de nouvelles missions à leur employé. 

Cet article a recueilli 1 avis. 0% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".

Les catégories relatives à cet article : emploi