Déco : bien choisir ses meubles et objets vintage

Publié le 
Déco : bien choisir ses meubles et objets vintage / iStock.com-imaginima
Déco : bien choisir ses meubles et objets vintage / iStock.com-imaginima
Pour parler de design et bénéficier des conseils d’un pro, Pratique.fr a rencontré Jacques Dubly, responsable d’Idée Lumineuse, une enseigne d’antiquité et de brocante située au Castellet (83) et spécialisée dans le mobilier et les luminaires vintages. Vous pourrez d’ailleurs retrouver sa sélection d’objets à la Foire de Chatou du 9 au 18 mars 2018 et aux prochaines Puces du design, qui se tiendront Porte de Versailles du 5 au 8 Avril 2018.


Place au coup de cœur

Pratique.fr : Sur quels critères se décide l'achat d'un meuble ou d'un objet vintage ?

Jacques Dubly : Tout dépend de ce que l’on recherche mais c’est généralement le coup de cœur qui est déterminant dans l’achat d’un meuble ou d’un objet ancien. Le client peut ensuite se fier à la crédibilité du vendeur : une boutique avec pignon sur rue ou l’appartenance à un syndicat professionnel peut donner confiance.

P : Quels sont les produits les plus recherchés ?

J.D : Depuis quelques années, le vintage est très demandé. Il s’agit d’objets et de meubles réalisés entre 1950 et 1980/90 et qui ont marqué notre histoire. Les plus recherchés sont ceux qui sont signés ou identifiés comme les productions de designers célèbres. Ce mobilier, très fonctionnel, s’adapte à notre mode de vie actuel et se mélange parfaitement avec le design contemporain. En revanche, les meubles du XIXe, encore très populaires il y a dix ans, ne se vendent plus du tout.

Attention aux copies

Pratique.fr : Quelles sont les erreurs à éviter ?

Jacques Dubly : Le risque est d’acheter une copie chinoise sous prétexte d’économie. Ce type de produit, qui fait illusion à l’achat, se dégrade très vite car les matériaux et les procédés de fabrication utilisés sont très éloignés de ceux d’origine. On peut trouver ces copies, mises en vente par des marchands peu scrupuleux, dans certains vides-greniers ou sur Internet mais pas dans les manifestations de design officielles.

P : Quels sont les bons réflexes que doit adopter un acheteur ?

J.D : Aujourd’hui, les acheteurs doivent se décider vite devant des objets vintage car leur nombre est limité et beaucoup partent aux Etats-Unis. Il faut donc se fier à son instinct, mais aussi regarder les détails : les finitions, si l’objet a du vécu… La relation de confiance avec le vendeur est aussi très importante. Un conseil également : si pas mal de ces pièces restent abordables, la restauration peut se révéler très coûteuse. Mieux vaut donc souvent choisir un objet restauré.

Focus sur les luminaires avec Jacques Dubly

Les luminaires le plus tendances sont les suspensions danoises et les verres de Murano fabriqués dans les années 70, qui disposent d’une texture et d’une densité extraordinaires. Attention toutefois à l’état du système électrique qui doit impérativement être remis à neuf. Là encore, une restauration peut coûter très cher !