Entreprises : quelles sont les aides pour recruter un apprenti ?

Publié le 
Entreprises : quelles sont les aides pour recruter un apprenti ? / iStock.com - South_agency
Entreprises : quelles sont les aides pour recruter un apprenti ? / iStock.com - South_agency
« Toute entreprise qui recrute un salarié en contrat d’apprentissage peut bénéficier de différentes aides à l’embauche, qui sont par ailleurs cumulables. » Mais de quelles aides s’agit-il ? C’est ce que nous vous invitons à découvrir.


L’aide TPE jeunes apprentis

Votre entreprise est une TPE (moins de 11 salariés) ? Vous pouvez demander l’aide TPE jeunes apprentis en cas de recrutement d’un jeune de moins de 18 ans. 

Financée par l’État, cette aide forfaitaire de 4 400 euros pendant la première année du contrat est versée en quatre fois (un versement par trimestre). 

Cumulable avec d’autres aides, elle doit être réclamée par l’employeur dans les six mois suivant la date de début d’exécution du contrat. En outre, elle n’est versée que si ce dernier donne une attestation de présence de l’apprenti.

Les aides régionales

Il existe deux aides régionales pour les entreprises embauchant un apprenti. Tout d’abord, il y a la prime à l’apprentissage pour les sociétés de moins de 11 salariés. Cette prime est d’un montant minimal de 1 000 euros par année de formation. La région détermine ses modalités d’attribution ainsi que son montant.

L’aide au recrutement d’un premier apprenti ou d’un apprenti supplémentaire concerne quant à elle les entreprises de moins de 250 salariés et est d’un montant minimal de 1 000 euros. Ces deux aides sont cumulables.

Le crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage

Il existe également un crédit d’impôt, dédié à l’apprentissage, d’un montant de 1 600 à 2 200 euros. Il a été créé pour les entreprises accueillant un apprenti en première année de formation (niveau inférieur ou égal à bac+2).

Dans certains cas - apprenti en situation de handicap, entreprise labellisée « Entreprise du patrimoine vivant »... - le montant est automatiquement de 2 200 euros. cela permet également d'envisager l'insertion des travailleurs handicapés.

Aides de l’Agefiph

Un employeur embauchant un apprenti en situation de handicap peut faire une demande d’aide auprès de l’Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées). Il peut aussi le faire avec l’aide du conseiller ou de la conseillère Pôle Emploi ou encore Cap Emploi qui a suivi le dossier de recrutement.

L’aide attribuée est d’un montant de 1 000 à 7 000 euros selon la durée du contrat conclu. Elle peut être complétée d’une aide à la pérennisation mais uniquement si l’apprenti est embauché dans l’entreprise à l’issue de son contrat d’apprentissage.