Good news : selon l'AIE, les énergies renouvelables fourniront un tiers de l'électricité mondiale en 2025

Publié le 
Good news : selon l'AIE, les énergies renouvelables fourniront un tiers de l'électricité mondiale en 2025 / Istock.com - LeoPatrizi
Good news : selon l'AIE, les énergies renouvelables fourniront un tiers de l'électricité mondiale en 2025 / Istock.com - LeoPatrizi
La recherche sur une exploitation plus efficace des énergies renouvelables constitue l’une des garanties de la survie humaine face à la dégradation rapide du climat. En effet, l’usage intensif et abusif du pétrole et du charbon, actuellement les principales sources d’énergie dans le monde, contribue au changement climatique. Toutefois, l’année 2020 a marqué un tournant radical dans cette tendance. Face à la crise sanitaire du Covid-19, les industries fossiles ont connu une baisse considérable de leur activité. Parallèlement, les énergies renouvelables sont en pleine ascension. Le secteur de l’énergie renouvelable est actuellement plus florissant que jamais. Alors que la pandémie a impacté de nombreux domaines, le domaine de l’énergie verte semble faire preuve de la résistance. Selon une annonce récente de l’Agence Internationale de l’Énergie, l’année 2020 a amorcé l’ascension inévitable des énergies propres. Considérant leur élan actuel, elles devraient ainsi supplanter le charbon dans la production d’électricité d’ici 2025. Décryptage.


L’année 2020, le début de la croissance de l’énergie verte

Au final, 2020 n’aura pas été totalement mauvaise pour l’économie. En effet, bien qu’un certain nombre de secteurs se soient plus ou moins effondrés à cause du Covid, le domaine de l’énergie verte a, quant à lui, beaucoup avancé. C’est du moins ce qu’a confirmé l’AIE dans son rapport annuel consacré au développement des énergies renouvelables. Selon ce dernier, l’utilisation mondiale de l’énergie verte a augmenté de 7% cette année tandis que les autres combustibles polluants sont en déclin à cause de la crise sanitaire. Environ 90% des productions énergétiques de cette année ont ainsi été assurés par des sources d’énergie propre, une tendance qui ne devrait pas tarder à encourager la conversion des entreprises au White Economy.

Une accélération attendue pour les cinq prochaines années

Cette année, le développement des énergies renouvelables en dépit de la situation a prouvé que ce modèle est tout à fait viable. Ainsi, bien que 2020 n’ait pas été la période idéale pour l’économie, elle aura néanmoins amorcé l’ascension de l’énergie verte pour les années à venir. En effet, toujours selon le rapport annuel de l’AIE, ce développement devrait davantage s’accélérer en 2021. À un tel rythme, les énergies renouvelables ne tarderont pas à rattraper les charbons et pétroles. Mieux encore, l’AIE prévoit que d’ici 2025, la totalité, sinon un tiers, de la production électrique mondiale, devrait être assurée par les énergies renouvelables. Cela devait tôt ou tard arriver, alors que la Terre se rapproche dangereusement de son point de rupture.

La fin des combustibles polluants ?

Après cinq longues décennies de suprématie dans le secteur de la production d’énergie, le charbon va, pour la première, être supplanté par les sources d’énergie verte. Cette appellation regroupe notamment le photovoltaïque, l’hydrolien ou encore l’éolien, dont l’utilisation est considérée par certains comme nocive à l’environnement. Plus exactement, l’année 2025 sera l’année des énergies renouvelables selon l’AIE. Ces dernières seront utilisées comme principales sources de production d’électricité. L’éolien en mer sera particulièrement mis en avant dans cette nouvelle marche vers l’énergie verte.