Immobilier : tout savoir sur la SCPI

Publié le 
Immobilier : tout savoir sur la SCPI / iStock.com - marchmeena29
Immobilier : tout savoir sur la SCPI / iStock.com - marchmeena29
On trouve de multiples acronymes dans le secteur de l’immobilier et il n’est pas toujours simple de comprendre ce qui se cache derrière. Parmi eux, on trouve le suivant : « SCPI ». De quoi s’agit-il ? Nous répondons à cette question.


SCPI : de quoi s’agit-il ?

L’acronyme « SCPI » est utilisé pour désigner les « Sociétés Civiles de Placement Immobilier ». Si vous avez déjà entendu parler de « Pierre Papier », sachez que cette expression fait référence aux parts acquises dans une SCPI. Cette image est employée pour illustrer le fait que l’investisseur détient des parts (papier) et non un bien immobilier (pierre). 

Il s’agit en fait d’investir dans l’immobilier via une société de gestion. Autrement dit, on investit dans la structure juridique qu’est la SCPI. Et celle-ci emploie l’argent des investisseurs pour le placer dans des immeubles. Une fois divers frais de gestion déduits (assurance, travaux...), les loyers sont redistribués aux différents investisseurs et selon la part détenue par chacun. 

En d’autres termes, grâce à l’argent des investisseurs, les gérants des SCPI se constituent un parc immobilier puis redistribuent les loyers perçus aux détenteurs de parts.

Avantages de la SCPI

Les avantages de la SCPI sont multiples. Tout d’abord, ce type d’investissement est accessible à tous les budgets du plus bas au plus élevé. L’inscription se fait en général pour un minimum de 500 à 1 000 euros. 

Ensuite, les risques locatifs sont mutualisés. Si, par exemple, un locataire ne paye pas son loyer, cela n’aura que peu d’impact sur vos revenus. 

En outre, il existe plusieurs types de SCPI : de rendement, de plus-value, Pinel, Malraux... On parle aussi de SCPI de bureaux, de SCPI diversifiées ou encore de SCPI spécialisées. Vous avez donc la possibilité de choisir entre ces diverses structures. La SCPI de rendement, par exemple, permet de réaliser un placement sécuritaire puisque les locataires signent des baux commerciaux de trois, six ou neuf ans.

Dernier avantage de la SCPI et pas des moindres : elle permet d’investir dans l’immobilier locatif sans avoir à s’occuper de la gestion locative. C’est un expert (gérant de la SCPI) qui s’en charge.

SCPI et fiscalité

Vous détenez ou souhaitez détenir des parts dans une SCPI ? Pour les résidents fiscaux français, la nature de la SCPI et le mode de détention des parts dans cette dernière sont à prendre en compte. 

Avec des parts dans une SCPI de rendement, vous avez par exemple deux types de régimes : micro-foncier et réel. Vous pouvez également choisir d’acheter des parts via une société civile soumise à l’imposition sur les revenus ou sur les sociétés ou encore à travers une assurance-vie. 

La fiscalité dépend donc de votre situation personnelle. Au moindre doute, demandez conseil à des professionnels.