Immobilier : quels sont les avantages et les risques d'acheter à l'étranger?

Publié le 
Immobilier : quels sont les avantages et les risques d'acheter à l'étranger? / iStock.com - agafapaperlapunta
Immobilier : quels sont les avantages et les risques d'acheter à l'étranger? / iStock.com - agafapaperlapunta
Alors que les prix de la pierre sont souvent rébarbatifs dans l’Hexagone, ils peuvent séduire hors des frontières et convaincre les acquéreurs. De plus en plus de Français sont effectivement tentés par l'achat d'une résidence secondaire ou par un investissement locatif à l'étranger. Mais attention aux nombreux pièges qui peuvent se cacher derrière d'apparentes bonnes affaires.


Acheter à l'étranger : les avantages

Vous pensez avoir trouvé la maison de vos rêves hors de nos frontières ? Certaines destinations proposent, en effet, des conditions d'achat vraiment intéressantes :

  • L'Espagne propose des tarifs extrêmement concurrentiels par rapport à la France. Mais pour être certain de faire un investissent fructueux, il convient de bien choisir sa localisation, car de nombreuses régions sont peu attractives, surtout si vous comptez louer votre bien. Misez donc sur les grandes villes comme Madrid ou Barcelone ou optez pour les régions côtières comme la Costa del Sol, les Baléares, Saint Sebastien ou Sitges, qui attirent de nombreux touristes toute l'année.

  • L’Allemagne offre de belles opportunités à ceux qui souhaitent investir dans un placement locatif. La demande peut d'ailleurs être très forte dans certaines villes comme Berlin et sa région.

  • La Croatie est en plein essor et accueille de plus en plus de touristes chaque année. C'est donc un pays où il peut être fructueux d'investir dans une affaire locative En effet, vous y trouverez des maisons et des appartements à acheter à des prix abordables.

  • Certaines villes des États-Unis sont très intéressantes pour les investisseurs. C'est la cas de Memphis, de Huston ou d'Atlanta, particulièrement dynamiques. Les incontournables telles que New-York ou San Francisco promettent des rendements estimés à environ 8 % net avant impôt.

Attention aux risques

Avant de sortir votre chéquier, montrez-vous toutefois très prudent car vous pourriez être surpris par la complexité de certaines transactions. Parmi les soucis qui peuvent se rencontrer, sont à noter :

  • L'absence de cadastre : c'est le cas de la Grèce, du Maroc ou de la Tunisie où la présence d'un avocat est fortement recommandé pour établir la limite exacte de votre propriété.

  • Le manque de calcul des surfaces, comme au Portugal où vous ne pouvez être certain de la superficie de votre parcelle qu'après le calcul du géomètre.

  • L'impossibilité d'être propriétaire du sol : cette particularité se retrouve fréquemment en Asie et s'applique aux étrangers du pays. En Thaïlande ou au Cambodge, par exemple, il est préférable d’acquérir un appartement plutôt qu'une villa.

  • Des taxes d'achat très élevées : en Italie, elles s'élèvent à 10% du prix d’achat et à 15% en Grèce.

  • D'autres points sont à vérifier comme les normes de construction, le nombre d’acquéreurs d'un lot en construction (insuffisant, cela pourrait bloquer le chantier), la possibilité de pouvoir rapatrier ses biens en France en cas de revente,etc. Dans tous les cas, l'aide d'un notaire vous sera indispensable.

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".