Voyager pas cher : découvrez Santiago, au Chili, avant tout le monde

Publié le 
Voyager pas cher : découvrez Santiago avant tout le monde au Chili / iStock.com - erlucho
Voyager pas cher : découvrez Santiago avant tout le monde au Chili / iStock.com - erlucho
Enchâssée entre la cordillère des Andes et ses neiges éternelles à l’est et la plus modeste cordillère de la Costa à l’ouest, Santiago du Chili est une métropole de plus de 6 millions d'habitants. Ses nombreuses collines offrent des points de vue imprenables sur la ville et les cordillères, et ses musées, monuments et quartiers animés sont autant de raisons de se balader dans les rues de la capitale. 


Points de vue sur la ville

La colline Cerro San Cristobal dans le quartier Bellavista est une ascension incontournable pour pouvoir apprécier pleinement le charme du panorama de Santiago. Accessible à pied pour les plus valeureux, la colline est également pourvue d’un funiculaire qui nous emmène jusqu’au sommet d’où l’on peut contempler la ville dans son ensemble, bordée au loin par la cordillère des Andes. Le panorama est d’autant plus spectaculaire les lendemains de pluie. La colline abrite un parc zoologique, ainsi que le sanctuaire dédié à l'Immaculée Conception et sa massive statue de la Vierge Marie qui veille sur toute la ville. Petite colline située dans le centre-ville de Santiago, la colline Santa Lucia culmine à 630 mètres. Le chemin pour y accéder forme sans doute l’une des plus belles promenades de la ville. Au sommet, la capitale se déploie à perte de vue. L’une des principales attractions de la colline est le Castillo Hidalgo, construit à l’époque coloniale pour surveiller la ville depuis ses hauteurs. En 1874, le Castillo Hidalgo a fait l’objet d’importantes restaurations pour accueillir le nouveau Musée historique.

Vie nocturne

La vie nocturne à Santiago est réputée et intense. Comme dans beaucoup de capitales latines, la ville s’anime tard le soir. Si les restaurants se remplissent vers 21 h 30, les bars et discothèques accueillent leurs premiers clients à partir de 23 h. Chef-lieu des festivités noctambules, le quartier de Bellavista abrite un grand nombre de bars et de discothèques pour tous les budgets et tous les goûts. Les visiteurs préférant une ambiance moins survoltée se rendent à la Plaza Nunoa, entourée de restaurants et de cafés populaires. 

Gastronomie

La cuisine chilienne est une cuisine articulée autour de produits frais comme les fruits de mer et le poisson. Elle est influencée par de nombreuses cultures : amérindienne, espagnole, anglaise et, surtout, allemande. Au niveau des plats typiques, on retrouve la classique empanada : un chausson farci de viande hachée, d’ognons et d’olives. Elle est traditionnellement servie frite, mais l’on en trouve des cuites au four. Les fruits de mer (mariscos) sont des trésors de la gastronomie chilienne, fraîchement péchés et d’une impressionnante diversité. Les poissons sont servis à la plancha (grillés) ou fritos (frits). Pour les carnivores, dans le sud du pays, l’agneau est la viande de prédilection, secondée par des gibiers comme le lièvre, l’oie, etc.  Plat traditionnel et incontournable : l’asado (cordero) patagónico est une sorte de méchoui avec un agneau entier éventré et cuit à plat au-dessus des braises. Dans les restaurants spécialisés, les parilladas forment un plat convivial à partager : servie sur un poêlon, la viande cuit à même la table. Dans la capitale, la scène culinaire est en pleine expansion. Le marché central, réputé comme l’un des meilleurs marchés au monde, propose une incroyable sélection de poissons et de fruits de mer fraîchement péchés que l’on peut déguster dans les restaurants du bâtiment. Les chiliens raffolent des crèmes glacées et en consomment en grande quantité. Les glaciers se trouvent à tous les coins de rue, et proposent pour la plupart des crèmes et saveurs artisanales.

Où dormir ?

Situé entre le quartier Bellavista, l’élégant quartier Italia dans Providencia, le centre-ville historique Plaza de Armas, et le quartier culturel et gastronomique Lastarria, l’Hostal Río Amazonas jouit d’une situation géographique idéale. Ce petit établissement familial propose des chambres au tarif intéressant pour les touristes économes, tout en garantissant une prestation de qualité. Installé dans une ancienne demeure privée décorée avec beaucoup de goût, l’hôtel Mito Casa dispose de très belles chambres, dont certaines donnent sur un jardin. Les propriétaires se tiennent aux aguets pour assurer à leurs invités un séjour agréable et confortable. Pour les petits budgets et les backpackers, la capitale chilienne propose un éventail d’hébergements à petits prix en auberge de jeunesse. A l’HostalCaracol, le décor épuré ne fait que souligner la qualité de l’accueil et la propreté des lieux. Contrairement aux auberges de jeunesse classiques, l’endroit est relativement tranquille. Cette auberge constitue une solution d’hébergement idéale pour les couples, ou les voyageurs solitaires. Le tonitruant Princesa Insolente Hostel se distingue par sa décoration hippie-chic assumée, son ambiance follement décontractée et la propreté de ses chambres. 

Un tour au musée

Le Musée national des beaux-arts est l’un des plus anciens musées d’Amérique latine. Situé dans un superbe édifice de style néoclassique, le musée est niché dans le Parque Forestal. L’impressionnante collection permanente offre un panorama complet de l’art chilien, composé d’œuvres remontant jusqu’à la période coloniale.

L'histoire captivante du Chili se dévoile au Musée national d’Histoire de Santiago, en plein cœur du Parque Quinta Normal. Situé dans le superbe Palacio de la Real Audiencia, datant de la première moitié du XIXe siècle, le musée retrace l'histoire du pays, de la période précoloniale à la dictature militaire (Le général-dictateur Pinochet régna sur le Chili de 1973 à 1990). Sa collection rassemble plus de 1 600 artefacts (livres, mobilier, outils, armes, peintures, etc.) répartis dans 18 salles d'exposition présentées de manière chronologique.

Le Musée de la Mémoire et des Droits de l’Homme est un passage incontournable pour comprendre le rapport que les Chiliens entretiennent avec leur histoire. A travers une grande variété de médias, le lieu retrace les années de dictature du régime militaire du général Pinochet. Une visite obligatoire doublée d’un bon plan : l’entrée est libre et gratuite.

S’il y a une autre visite à ne pas rater, c’est bien celle du  musée d'art précolombien, qui compte parmi les plus beaux musées de Santiago. Il propose une immersion dans les cultures des peuples du Chili, avant l'arrivée de Christophe Colomb. On y plonge dans les traditions et rites des civilisations comme celles des Mayas, des Aztèques et des Incas, et d’autres moins connues comme les Mapuches, les Aymaras ou encore les Tehuelches.

Pour les amateurs d'art urbain, une visite dans le quartier Bellavista est toute indiquée. Surnommé «le Montmartre de Santiago», le quartier est très prisé par les street artists.La plupart des œuvres que l’on peut admirer sur les façades sont des commandes des entreprises ou des propriétaires des maisons. Le musée à Ciel Ouvert de San Miguel, un espace intégralement dédié au street art, expose les fresques murales monumentales d’artistes chiliens et internationaux. 

Cet article a recueilli 2 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".