5 idées reçues sur la viande

Article mis à jour le 
Les principales idées reçues sur la viande
Les principales idées reçues sur la viande
Vous avez toujours cru que la volaille était plus saine que le porc, que la viande rendait robuste, qu’il s’agissait d’un aliment plus nécessaire aux hommes qu’aux femmes et que sa consommation était indispensable pour rester en bonne santé ? Voyons si ces affirmations sont aussi vraies qu’elles en ont l’air…


La volaille, une viande maigre ?

Oui et non. Si vous consommez une cuisse de poulet sans la peau ou un filet de dinde, alors effectivement ceux-ci seront moins caloriques qu'un faux-filet de bœuf ou du gigot d'agneau. C'est dans la peau de la volaille et dans les ailes que se concentre le gras. L'apport calorique dépend aussi bien évidemment du type de cuisson (friture, grillade..) et de la sauce utilisés. A éviter pour un repas sain et peu calorique : la volaille panée, les chicken wings et autres cordons bleus...

Manger de la viande pour être grand et fort...

Oui et non. Tous les enfants ou presque ont entendu ce dicton populaire à la maison... et, avec plus de 80 kg de viande consommée par an et par habitant, la France est carnivore à n'en pas douter. S'il est vrai que la viande apporte le fer et les protéines nécessaires au bon développement du corps humain, il n'est pas utile d'en manger tous les jours pour être en bonne santé. Au contraire, manger trop de viande peut entraîner des risques pour la santé (problèmes de reins, vieillissement prématuré des cellules, cancer...). Manger de la viande rouge 2 fois par semaine est suffisant selon l'avis de nombreux nutritionnistes.

«Les garçons, ça veut toujours manger de la viande et des patates...»

Vrai. Même si le sketch de Florence Foresti a pour seule vocation de nous faire rire, ce qu'elle dit à propos de la viande est tout à fait juste. Les hommes consomment beaucoup plus de viande que les femmes qui, elles, préfèrent nettement la salade et les légumes (question de ligne ?). Manger de la viande rouge apparaît comme un signe de virilité. Au palmarès de la viande la plus virile dans de nombreux pays : le steak saignant et le hamburger.

Les hommes ont-ils plus besoin de viande rouge que les femmes ?

Non. D'accord, les hommes prouvent inconsciemment leur virilité en consommant de la viande rouge mais en ont-il plus besoin que les femmes par rapport aux protéines et au fer que la viande fournit ? En fait très peu de personnes souffrent d'un déficit de fer, on en a plus souvent trop que pas assez. Le besoin journalier des hommes en fer est estimé à 9 mg alors que celui des femmes et des adolescentes serait de18 mg. Et puis il n'y a pas que la viande rouge qui apporte du fer ; les abats, les crustacés, les poissons, les légumes verts, les légumineuses et certaines épices... en contiennent une bonne quantité. Quant aux protéines, elles peuvent être apportées par les œufs, le lait, le fromage, le soja, les fruits secs...

Ne pas manger de viande provoque des carences

Non. A condition de remplacer la viande, riche en fer et en protéines, par d'autres aliments comme les œufs, les légumes secs... et les substituts de viande qui contiennent suffisamment de protéines pour subvenir aux besoins quotidiens, à savoir 0,8 g par kg de poids corporel pour un adulte et 2 g pour les enfants et adolescents qui sont en pleine croissance.

Parmi les aliments riches en protéines et pauvres en matière grasse (contrairement à la viande rouge), citons le poulet, la dinde, le yogourt à la grecque, le tofu, les produits à base de soja, les céréales, les légumineuses, les graines germées, le séïtan... Vous pouvez aussi consommer des compléments naturels comme le jus d'herbe d'orge, la spiruline ou encore la levure de bière...

Cet article a recueilli 5 avis. 100% des utilisateurs ont trouvé cet article "pratique".