10 secrets pour obtenir la meilleure chambre d'hôtel sans payer plus

Article mis à jour le 

Cet été, près de six Français sur dix projettent de partir en vacances. Mais le budget moyen par foyer consacré est cette année en baisse (1015 euros) – soit un recul de 142 euros par rapport à 2013, d'après un baromètre OpinionWay-Sofinscope –. Bonne nouvelle : alors que les vacances approchent, un ancien réceptionniste interrogé par un journaliste de mental_floss a dévoilé quelques astuces pour soulager votre porte monnaie en prévision de vos prochaines réservations d'hôtel.

Vous cherchez désespérément une chambre correspondant à votre budget et à vos envies ? Le site internet Mentalfloss vient de dévoiler dans un article quelques-uns des petits secrets – entendre : des stratégies commerciales – souvent mis en œuvre par les établissements hôteliers. Une bonne façon d'épargner votre portefeuille lors de vos prochaines réservations.

Parmi les techniques divulguées par Jacob Tomsky, un ancien réceptionniste dans un hôtel de New York : le surbooking. Cette stratégie – également de mise pour les avions – consiste, surtout en ce qui concerne les réservations réalisées sur internet, à surbooker, autrement dit à remplir les hôtels au-delà de la capacité maximale d'accueil.

Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le taux de non-présentation du client est d'environ 10 %. En conséquence, les services de ventes ou de réservations sont invités à réserver des chambres jusqu'à 110 % de la capacité de l'établissement hôtelier, tout en espérant que des clients procèdent à une annulation. Mais qu'en est-il lorsque la chambre que vous avez réservée se révèle indisponible à votre arrivée ? L'hôtel est dans ces conditions tenu de vous dénicher, à ses frais, une chambre dans un hôtel de même gamme aux alentours.

"Ne jamais payer la facture du minibar"

D'après Jacob Tomsky, il est d'autre part préférable de ne jamais s'acquitter de la facture du minibar. Le réceptionniste argumente ainsi cette recommandation en indiquant que le prix est selon lui bien trop élevé et qu'il est impossible de s'assurer de la légalité de la tarification des produits laissés dans le fameux frigo. Par ailleurs, la gestion de ces minibars par les hôtels serait désastreuse. Ce qui entrainerait entre autres des problèmes de ravitaillement et donc des erreurs de facturation, auxquelles s'ajouteraient, toujours selon Tomsky, des fautes de frappe.

Résultat : la facture induite par le minibar serait la part la plus souvent retirée du montant total par l'hôtel au moment du check out. Un micmac dans lequel personne ne parviendrait véritablement à s'y retrouver. Moralité, mieux vaudrait donc ne jamais payer sa facture de minibar. "Les réceptionnistes sont habitués", souligne Tomsky.

Obtenir une meilleure chambre sans payer plus

Dans la même veine, le site internet Later Rooms y va de ses conseils pour obtenir une meilleure chambre sans dépenser un euro de plus. Pour ce faire, l'idéal serait d'opter pour des séjours courts (1 nuitée) et d'arriver à l'hôtel après 18h pour réclamer un surclassement. N'hésitez pas pour bénéficier de cette faveur à mentir en prétextant une occasion spéciale, comme un mariage, une lune de miel ou encore un anniversaire.

Plus classique, vous pouvez également appeler directement l'hôtel de votre choix au lieu de procéder à une réservation par internet. Ce qui vous offrira la possibilité de négocier et donc de bénéficier d'un tarif plus avantageux. Petite subtilité : il est conseillé d'appeler même si l'hôtel affiche complet sur internet. Et pour finir, sachez qu'il est judicieux de réserver le dimanche, ce dans la mesure où les directeurs financiers d'hôtels ne sont pas là le week-end et que les directeurs commerciaux ne sont donc pas en mesure de les joindre pour savoir si tel ou tel escompte est possible.

Sources : MentalFloss, LaterRooms, Slate, TripAdvisor