4 raisons de ne plus utiliser son smartphone au lit

Article mis à jour le 

De nombreux effets néfastes pour la santé émanent de l'utilisation du smartphone au lit
De nombreux effets néfastes pour la santé émanent de l'utilisation du smartphone au lit

YouTube, Facebook, Instagram, Tweeter… autant de plateformes d’échanges qui retiennent bon nombre de gens très tard dans la nuit sur leur smartphone. Cette pratique présente néanmoins (entre autres) un réel danger pour la mémoire.

Le site Hopes and Fear a voulu en avoir le cœur net et a interrogé des experts opérant dans divers domaines de recherche. Les résultats de cette étude sont sans appel, et beaucoup seront tentés à ne plus laisser leur smartphone à proximité de leur lit.

 

Le danger de veiller devant son écran

Le professeur Lauren Hale de l’Université de Stony Brook parle des écrans comme d’un perturbateur du mécanisme de base du sommeil. Ce bouleversement est dû en premier lieu à la diminution du temps de sommeil.

Cette professeure adjointe de médecine préventive fustige aussi le contenu des pages ou plateformes consultées par l’utilisateur avant de s’endormir. Celui-ci peut affecter le cerveau par une stimulation psychologique nocive.

De son côté, le professeur Brian Zoltowski du Southern Methodist University pointe du doigt la lumière bleue émise par un écran LED ou LCD. Très (trop) proche de la lumière du jour, celle-ci déroute le cerveau. Ce dernier exhorte alors l’ensemble de l’organisme à se réveiller, d’où la perturbation de l’horloge interne. Selon l’OMS, ce mécanisme génère des risques de dépression, mais aussi de développement de diabète et de cancer.

 

Smartphone sous l’oreiller

Vivere Più Sani tire la sonnette d’alarme quant aux dangers de mettre son smartphone sous l’oreiller durant le sommeil. Ce site de référence soutient en effet sa thèse par le caractère inflammable des coussins. Une surcharge créée par un smartphone sous tension risque alors de causer des brûlures aux mains ou au visage.

 

Le sommeil et la mémoire

Selon Larry D. Rosen de l’Université de Californie, la perturbation du sommeil serait aussi dommageable pour la mémoire. Cet effet est à mettre sur le compte du bouleversement de la phase semi-active du cerveau. Ce mécanisme donne effectivement lieu à la "consolidation", durant laquelle cet organe-clé assimile l’essentiel de la journée. Le liquide rachidien qui irrigue le cerveau vient optimiser cette activité. Or, si le sommeil est perturbé, la phase semi-active sera mal synchronisée et la mémoire en pâtira.

 

Les smartphones rendent infertiles

Les smartphones présenteraient également un danger pour la fertilité. Ce constat découle quant à lui des résultats de l’étude menée par Fiona Matthews de l’Université d’Exeter et son équipe. Près de 1 500 hommes soumis aux radiations électromagnétiques des smartphones ont effectivement vu la mobilité et la viabilité de leur sperme diminué respectivement de 8 et 9 %.

 

Sources : slate, huffingtonpost