Airbnb va finalement collecter la taxe de séjour à Paris

Article mis à jour le 

Airbnb a décidé de collecter automatiquement la taxe de séjour, à Paris - Flickr CC.
Airbnb a décidé de collecter automatiquement la taxe de séjour, à Paris - Flickr CC.

Une taxe de séjour s’élevant à 0,83 euro par nuit et par personne sera retenue automatiquement par le site Airbnb, dès le 1er octobre. Un dispositif qui ne concerne pour l’heure que la ville de Paris, mais qui va très prochainement s’étendre à d’autres villes françaises.

Le site de location d’appartement entre particuliers Airbnb a fait savoir dans un communiqué, mardi 25 août, qu’elle retiendrait désormais une taxe de séjour à Paris. Un système qui sera par la suite également appliqué dans d’autres villes de France.

Jusqu’à présent, la firme américaine appliquait d’ores et déjà la taxe de séjour sur son site, à la différence qu’il revenait aux hôtes de la collecter et de la reverser à la municipalité. Or, dorénavant, le procédé sera totalement automatisé et pris en charge par Airbnb. Un choix qui découle de la publication d’un décret, courant août, offrant la possibilité aux sites de location entre particuliers de rassembler et de reverser la taxe. Ainsi, la somme de 0,83 euro par nuit et par personne sera donc directement payée par les touristes, et non plus perçue par les hôtes.

 

Une mesure saluée par la mairie de Paris

S’ajoutant à la somme dépensée par les clients sur le site, cette taxe s’intègre aux taxes municipale et départementale, pour les "meublés touristiques non classés". L’adjoint à la mairie de Paris chargé du tourisme, Jean-François Martins, a jugé ce changement de cap avec bienveillance. L’occasion de souligner que ce système réclamé de longue date devrait renforcer la justice entre les différents acteurs de l’hébergement touristique.

Compte tenu des 50 000 annonces Airbnb à Paris, plusieurs millions d’euros devraient ainsi petit à petit être reversés à la municipalité.

 

Sources : challenges, leparisien