Une baisse des péages pour les conducteurs optant pour le covoiturage ?

Article mis à jour le 

La ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, a indiqué dimanche sur France Inter qu’une baisse des péages destinée aux automobilistes pratiquant le covoiturage n’était pas à exclure. L’occasion de souligner que la privatisation des autoroutes avait considérablement impacté le pouvoir d’achat des Français.

Le prix des péages pour les automobilistes s’adonnant au covoiturage va-t-il prochainement baisser ? C’est est en tout cas une possibilité à l’étude mentionnée dimanche sur France Inter par la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal. Également en charge des transports, celle-ci a évoqué cette piste en soulignant que l’idée était à l’avenir de réclamer aux autoroutes des offres commerciales destinées à faire baisser un certain nombre de tarifs.

D’autre part, la ministre a estimé que les sociétés d’autoroute devraient jouer la transparence afin que les consommateurs comprennent ce qu’ils payent via les tarifs des péages. Et de mettre en évidence la volonté de retour sur investissement de ces dernières. À l’avenir, Ségolène Royal souhaite que les Français bénéficient d’investissements en matière d’infrastructures sur les routes, et soient ainsi en mesure de profiter de ce que les compagnies ont retiré de la privatisation des autoroutes. Et d’ajouter que ces sociétés ont donné des sommes d’argent considérables à leurs actionnaires.

Dans l’intérêt général du pays et des utilisateurs, le moment serait donc venu selon elle de renégocier les concessions autoroutières et notamment permettre une baisse des prix. À noter que Manuel Valls avait opté pour un gel des tarifs des péages le 27 janvier dernier pour empêcher l’augmentation des prix de 0,57 % souhaitée par les compagnies au 1er février.

Sources : leparisien, nouvelobs, franceinter