La Budweiser coupée à l'eau ?

Article mis à jour le 

Vendredi 22 février, une plainte collective a été déposée à l'encontre de la célèbre marque de bière américaine Budweiser (ou American Bud). Motif de l'accusation : la compagnie couperait sa bière avec de l'eau, ce qui aurait ainsi pour effet de fausser le degré d'alcool indiqué sur les bouteilles.

Bien que les bières soient évidemment entre autres produits à base d'eau, le volume de cette dernière contenu dans les Budweiser serait bien supérieur à ce qu'indique la marque. Une plainte collective accusant Budweiser de mettre trop d'eau dans ses bouteilles dans l'optique de faire gonfler ses bénéfices  a été lancée vendredi 22 février à San Francisco. Les plaignants considèrent ainsi que la société Anheuser-Busch va à l'encontre des lois protégeant les consommateurs en Californie et dans le Missouri.

La compagnie tromperait en effet les clients de sa marque Budweiser en faussant le taux en alcool affiché sur les étiquettes des bouteilles. À noter que la plainte réclame entre autres des dommages et intérêts pour l'ensemble des acheteurs de Budweiser de ces cinq dernières années. Le montant de ces derniers n'a pour l'heure pas encore été indiqué.

Un sentiment de duperie

Mardi 26 février, Nina Giampoli, une des auteurs de la plainte, a souligné à travers un communiqué que les grandes compagnies ne pouvaient se permettre de mentir à leurs clients. "Peu importe le produit, les consommateurs doivent avoir accès à des informations fiables de la part des sociétés sur les étiquettes", a-t-elle ajouté.

De son côté, la compagnie Anheuser-Busch – composante du groupe Belgo-brésilien ABInBev –, installée à Saint-Louis dans le Missouri, a répondu à son tour dans un communiqué que ces affirmations étaient "totalement erronées". Selon la firme, tout en rappelant que ses bières sont les plus vendues de la planète, les Budweiser respecteraient entièrement les directives concernant les boissons alcoolisées.

En outre, les plaignants ont rappelé qu'il était possible de produire davantage d'unités en ajoutant un volume plus important d'eau. Cette méthode est d'ailleurs notamment pratiquée par d'autres marques telles que les Bud Ice, Bud Light Platinum et Michelob.

Sources : BBC, Budweiser, Mills Law Firm